• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

A Balagny-sur-Thérain, un homme tue l'ex-compagnon de sa fille au fusil

Lundi soir, un homme a été tué par balle à Balagny-sur-Therain. / © Gendarmerie d’identification criminelle de L’Oise (Beauvais)/ photo Benoît Henrion France 3 Picardie
Lundi soir, un homme a été tué par balle à Balagny-sur-Therain. / © Gendarmerie d’identification criminelle de L’Oise (Beauvais)/ photo Benoît Henrion France 3 Picardie

Lundi soir, un homme aurait tué au fusil l'ex-compagnon de sa fille.

Par Jennifer Alberts


Les faits se sont déroulés vers 19h à Balagny-sur-Thérain, une petite commune de 1.700 habitants située dans l'Oise entre Creil et Senlis. Un homme âgé d'un trentaine d'années se présente au domicile de son ex-compagne. Une dispute éclate avec le père de la jeune femme. Celui-ci tire deux coups de fusil sur la victime. Atteint à la tête, l'homme décède des suites de ses blessures.

Lorsque les gendarmes arrivent sur les lieux du drame, le père de l'ex-compagne, âgé de 60 ans, se présente spontanément comme l'auteur des coups de feu mortels. Selon le procureur de Senlis, en charge du dossier, l'exploitation des caméras de vidéosurveillance qui équipaient la maison confirme que c'est bien lui qui a tiré.

La piste du différend familial est privilégiée : séparés depuis plusieurs mois, les ex-concubins s'opposaient violemment quant à la garde de leur petite fille de 6 mois.

Immédiatement placé en garde à vue à la gendarmerie, l'auteur présumé de cet homicide devrait être présenté à un juge d'instruction au plus tard demain mercredi. Une autopsie doit être pratiquée ce mardi. Le parquet de Senlis a confié l'enquête à la Brigade de recherches de Chantilly dans le cadre d’une enquête de flagrance pour homicide volontaire.

Les gendarmes et des techniciens d’investigation criminelle se sont rapidement rendus sur place. La rue dans laquelle l'homicide a eu lieu a été bloquée pour permettre le travail des enquêteurs. 

Contactée quelques heures après le drame, la maire de Balagny-sur-Thérain, Marie-Odile Guillou, s'est déplacée sur les lieux. Elle s'est dite terriblement choquée de ce qui venait de se passer : "c'est difficile parce que je connais la famille", a-t-elle expliqué. À son départ "vers 21h", les enquêteurs étaient toujours sur place.

Sur le même sujet

Fatou : "C'est vrai que ça a une mauvaise image, Amiens Nord..."

Les + Lus