• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

À Beauvais, le festival des Photaumnales capture l'histoire à travers la photographie

Du 15 septembre au 31 décembre, de nombreuses expositions photos sont présentées dans toute la Picardie, et notamment à Beauvais. A l’occasion de la 15ème édition, les artistes se sont penchés sur la relation entre la photographie et l’histoire. / © Patrick Tourneboeuf, Stèles, les invisibles
Du 15 septembre au 31 décembre, de nombreuses expositions photos sont présentées dans toute la Picardie, et notamment à Beauvais. A l’occasion de la 15ème édition, les artistes se sont penchés sur la relation entre la photographie et l’histoire. / © Patrick Tourneboeuf, Stèles, les invisibles

Du 15 septembre au 31 décembre, de nombreuses expositions photos sont présentées dans toute la Picardie, et notamment à Beauvais. A l’occasion de la 15ème édition, les artistes se sont penchés sur la relation entre la photographie et l’histoire. 

 

Par MCP et DB

Pour la 15ème édition des Photaumnales, et dans une année de commémorations multiples, 25 artistes se sont penchés sur les liens qu’entretiennent l’histoire et la photographie.

Les photographes sont parfois témoins d’événements historiques, comme mai 68 ou encore la première guerre mondiale. Mais au-delà des faits, les traces laissées par ces événements sont aussi porteuses de sens.

De nombreux artistes reviennent sur ces lieux chargés d’histoire. C’est le cas par exemple d’Ambroise Tezenas, qui a enquêté sur le phénomène du « Dark Tourism » qui consiste à visiter des lieux marqués par la tragédie. D’Oradour-sur-Glane aux ruines du tremblement de terre du Sichuan, l’artiste a capturé ces endroits désolés et prisés des touristes.
 
Ambroise Tezenas a enquêté sur le phénomène du « Dark Tourism » qui consiste à visiter des lieux marqués par la tragédie / © A. Tezenas / Tourisme de la désolation
Ambroise Tezenas a enquêté sur le phénomène du « Dark Tourism » qui consiste à visiter des lieux marqués par la tragédie / © A. Tezenas / Tourisme de la désolation

Dans un tout autre style, Jean-Pierre Gilson s’est lui intéressé aux paysages picards, autrefois martyrisés par la guerre. "Mon grand-père est mort le 17 avril 1917, deuxième jour de la bataille du chemin des Dames, raconte le photographe. C’est aussi pour ça que j’ai fait ce travail sur la guerre de 14. Je veux montrer la sérénité retrouvée et la poésie de tous ces paysages ». Ses clichés, tous en noir et blanc, illustrent le calme après la tempête.

Cette année, le festival des Photaumnales organise des expositions à Amiens, Beauvais, Creil, Clermont, Noyon et Douchy-les-Mines. Voir le programme ici.
 
L’histoire à travers la photographie : les Photaumnales reviennent à Beauvais
Du 15 septembre au 31 décembre, de nombreuses expositions photos sont présentées dans toute la Picardie, et notamment à Beauvais. A l’occasion de la 15ème édition, les artistes se sont penchés sur la relation entre la photographie et l’histoire. Avec Jean-Pierre Gilson, photographe. Un reportage de Delphine Dubourg, Nicolas Corselle, Olivier Bounaud et Nathalie Perrin.

 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus