• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le cas de la députée de l'Oise Agnès Thill, opposée à la PMA, étudié lors d'une réunion de LaREM le 22 janvier

La députée de la 2e circonscription de l'Oise Agnès Thill a provoqué la colère d'élus de son groupe parlementaire pour avoir tenu des propos controversés sur la PMA. / © Nagib Ben Ghezala / France 3 Hauts-de-France
La députée de la 2e circonscription de l'Oise Agnès Thill a provoqué la colère d'élus de son groupe parlementaire pour avoir tenu des propos controversés sur la PMA. / © Nagib Ben Ghezala / France 3 Hauts-de-France

La députée de l'Oise Agnès Thill va-t-elle être exclue de la République en marche ? Sa position et ses propos polémiques à propos de la procréation médicalement assistée (PMA) provoque la colère au sein de son parti. L'élue confie ne pas craindre la décision, qui interviendra la mardi 22 janvier.

Par V.P.

Ce dimanche matin, Agnès Thill le passe dans sa circonscription, loin de l'agitation politique. Mais en rencontrant ses concitoyens beauvaisiens, la députée de l'Oise, opposée l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) est rattrapée par l'actualité. Interrogée par une passante sur le sujet, l'élue abonde en son sens : "J'ai été instit, et suis là pour protéger les enfants. Ils ont besoin d'un père, à mon avis. En tout cas, je ne peux pas dire « oui » à « faisons des enfant sans père »"

Pour l'élue de l'Oise, le rapport de la mission de l'Assemblée sur la bioéthique a franchi la ligne rouge. Il accepterait notemment le parent d'attention, celui n'ayant pas de lien biologique avec l'enfant. " C'est typiquement parisien cette affaire, souligne Agnès Thill. Hier j'en parlais aux voeux, et bien les gens ne connaissent pas du tout le concept de « parent attentionnel » qui substitue dans le vocable « parent » à celui de « père » ou « mère » "

 

 

Accusée d'"homophobie" au sein de son parti

Pour marquer son opposition, la députée rédige une lettre dans laquelle elle affirme que l'absence de genre dans le mot " parent " favorise l'éclosion d'écoles coraniques. Des députés de la majorité l'accusent ouvertement d'islamophobie.

 


"Je le répète : je ne suis ni homophobe, ni xénophobe, ni islamophobe, que personne ne se sente stigmantisé. Je n'ai pas dit « nos amis musulmans » en général. Quelqu'un a coupé ça et a collé ça à côté d'« écoles coraniques ». J'aurais dû dire « école hors contrat » ou « écoles privée »" reconnaît-elle cependant.
 

Le risque d'être exclue

Il y a quinze jours, la permanence de l'élue beauvaisienne a été vandalisée lors du passage d'une manifestation de Gilets Jaunes à Beauvais. Aujourd'hui, après ses propos polémiques, nombreux sont les députés macronistes qui réclament son exclusion du parti. "Je ne crains pas d'être exclue, il en va de la liberté de conscience. Je n'ai pas envie que mon nom soit associé à l'éviction des pères dans la société."
 


Mardi 22 janvier, à l'Assemblée nationale, Agnès Thill rencontrera le président du groupe parlementaire La République en marche, Gilles Le Gendre. En attendant le programme est chargeé. Amendement sur la justice, loi sur l'école... la députée est au travail en son âme et conscience.
 

Notre reportage à Beauvais (Oise)

Oise : la députée Agnès Thill, opposée à la PMA, pourrait être évincée de LaREM
Intervenants : Françoise Lelièvre, sage-femme à Beauvais; Agnès Thill, députée 2ème circonscription de l'Oise LaREM; Étienne Foucault, Beauvaisien. - France 3 Hauts-de-France - Reportage : Haron Tanzit et Nagib Ben Ghezala.

 

Sur le même sujet

LGDH. Ostende

Les + Lus

Les + Partagés