Coronavirus : des joueurs d'un club de basket de Beauvais distribuent des paniers repas pour aider le Secours populaire

Depuis le 30 mars, six joueurs du Beauvais Wolf Basketball donnent de leur temps au Secours Populaire, pour aider à distribuer des paniers repas aux bénéficiaires qui ne peuvent pas se déplacer pendant le confinement.
Voilà maintenant presque deux semaines, que les "jeunes loups" du club de Beauvais Wolf Basketball mettent la main à la pâte et apportent leur aide dans cette période marquée par l'épidémie de coronavirus Covid-19. 

Privés de basket avec le confinement, les joueurs ont troqué leurs maillots, shorts et chaussettes, pour des masques et des gants et se sont convertis en livreurs de paniers repas. 

"On a été interpellés par un post Facebook de Madame Peraudeau, que nous a partagé Mohrad Laghrari [Adjoint au maire chargé de la cohésion sociale de Beauvais, NDLR]. Elle expliquait que des bénéficaires de paniers repas du Secours Populaire pourraient bientôt en être privés, car ils ne pourraient pas venir les chercher à cause du confinement"raconte Tony Faure, vice-président et cofondateur du Beauvais Wolf Basketball.
 

Un club impliqué dans l'action sociale

Ce club de basket, fondé en 2017 par "un groupe de potes" dans le quartier populaire Saint-Jean de Beauvais, essaye de "s'impliquer au maximum dans la vie du quartier"confie son fondateur. "On cherchait un moyen d'apporter notre aide dans cette période compliquée, détaille-t-il. On a donc sauté sur l'occasion quand on a vu l'appel du Secours Populaire".
 

40 paniers repas livrés en deux jours

Ils sont six joueurs âgés de 22 à 23 ans Sofiane Meddar, Deniz Karacokak, Jordan Falaise, Mamadou Sidibé, Souhail Aouad et Tony Faure, à apporter leur aide chaque lundi et mardi à l'assocation. Les "jeunes loups" rejoignent les membres du Secours Populaire à 15h, récupèrent les paniers repas puis les livrent en voiture aux bénéficiaires, en respectant les gestes barrières bien entendu. Quarante paniers repas sont ainsi distribués chaque semaine aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer. 

Une collaboration appelée à durer

"On est fiers de participer à ce projet, s'enthousiasme Tony Faure. On est encadrés par une structure qui maîtrise son sujet. C'est très enrichissant, ça crée une passerelle intergénérationelle entre les membres du Secours Populaire et nous".
 
L'initiative devrait durer tout au long du confinement. Tony Faure assure aussi vouloir faire perdurer la collaboration avec le Secours Populaire une fois cette période compliquée terminée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société