Équithérapie : à Beauvais, le cheval pour coacher les futurs ingénieurs et chefs d'entreprises

Une dizaine d'étudiants de l'Institut UniLaSalle de Beauvais ont suivi un séminaire dans un centre équestre avec deux équicoachs. Une manière pour eux d'apprendre à se connaître et à préparer leur futures vies en entreprise.

Séance d'équithérapie pour les étudiants en 5e année entrepreneuriat à l'Institut UniLaSalle de Beauvais
Séance d'équithérapie pour les étudiants en 5e année entrepreneuriat à l'Institut UniLaSalle de Beauvais © Nagib Ben Ghezala / FTV
L'endroit n'a rien d'une salle de classe, et pourtant, une dizaine d'étudiants en 5e année entreprenariat à l'Institut UniLaSalle de Beauvais écoutent attentivement les instructions données au centre équestre de Beauvais. Après l'énoncé des consignes de sécurité, l'équicoach Aurélie Chaussepied explique les comportements que peut avoir l'animal. "Le cheval est très sensible au langage corporel, il va ressentir la moindre émotion, la moindre tension, la moindre courbature, donc avec lui vous ne pouvez pas mentir", prévient-elle. 

Aux étudiants d'entrer en scène. Ils doivent désormais rentrer individuellement en relation avec un cheval et évoluer avec lui dans le manège. En l'observant, ils peuvent ainsi percevoir l'image qu'ils renvoient. Pour certains, c'est une découverte. "Je ne m'attendais pas du tout à ça, cela peut peut-être expliquer notre manière d'interagir avec les autres et de communiquer tout simplement", confie Henri Noetinger, étudiant à l'Institut UniLaSalle. 

Intégrer ses émotions

L'objectif de ce séminaire est de connecter ces futurs managers à leurs propres émotions. "Ce que j'observe c'est que ce sont des jeunes qui ont le souci de bien faire, ils sont extrêmement perfectionnistes et ils ont aussi peur de l'échec, donc ce qu'on leur apprend c'est de lâcher prise et de penser avec le cœur", indique Aurélie Chaussepied. 
 
C'est la seconde fois que l'institut UniLaSalle propose ce stage qui fait partie intégrante de l'enseignement. "On a remarqué qu'ils se libéraient et cela leur laisse la place ensuite pour construire, avancer, intégrer les connaissances que l'on va leur apporter, affirme Hélène Bigeard responsable du parcours entrepreneuriat. Aujourd'hui, leur faire comprendre que d'intégrer leur émotion, ne pas les mettre au placard et s'en servir comme un atout est important dans leur réussite et dans ce qu'ils vont véhiculer au quotidien auprès des autres.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature psychologie société