Un important mouvement de grève en perspective chez Cabaro à Beauvais

Les salariés ont jusqu'à samedi matin pour se déclarer gréviste. Le mouvement doit durer trois semaines, du 14 mai au 29 juin 2018. 

© DR
Les syndicats annoncent plus de 80% de grévistes dans l'usine de transport Cabaro (filiale transdev) à Beauvais. Un important mouvement en perspective pour débloquer les discussions en cours avec la direction. Les syndicats réclament entre autres l'augmentation du taux horaire et de la prime annuelle exceptionnelle.

Pour les syndicat, il n'est pas question d'entamer une grève classique. Le mouvement doit durer dans la longueur (trois semaines) mais sur quelques heures par jour seulement. "La grève doit être la moins couteuse possible pour les salariés grévistes, tout en étant pénalisante pour l’entreprise", précisent-ils. "Le but n’est pas de perdre du temps et donc de l’argent en mettant en place un mouvement inefficace, mais au contraire d’un véritable blocage rétablissant le rapport de force".

En 2012, à l'issue d'une grève, les salariés avaient obtenu une augmentation de leur taux horaire de 2,75% et une avance de rappel de congés payés ainsi que le versement compensatoire de leurs jours de repos de 2011. 

Plus d'information ce soir dans notre JT de 19 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie entreprises