Législative partielle dans la 1ère circonscription de l'Oise : Victor Habert-Dassault élu au 2nd tour, abstention record

Lors du second tour de l'élection législative partielle dans la 1ère circonscription de l'Oise, c'est Victor Habert-Dassault, candidat LR et neveu de l'ancien député Olivier Dassault, décédé le 7 mars, qui est élu député. Une élection marquée par une abstention plus forte que lors du premier tour. 

Victor Habert-Dassault succède à son oncle Olivier Dassault comme député LR de la première circonscription de l'Oise.
Victor Habert-Dassault succède à son oncle Olivier Dassault comme député LR de la première circonscription de l'Oise. © Maxppp

Dimanche 6 juin, au terme du second tour de l'élection législative partielle dans la première circonscription de l'Oise, Victor Habert-Dassault est élu avec 80,41% des suffrages exprimés, soit 18,33% des inscrits. Le candidat LR est arrivé en tête devant la candidate du Rassemblement national, Claire Marais-Beuil, qui a recueilli 19,59% des suffrages pour ce second tour, ce qui représente 4,47% des inscrits.

Abstention record

Un second tour marqué par une abstention record de 75,66%. Ce qui établit la participation pour ce second tour à 24,34% des inscrits : seuls 20 025 électeurs de la circonscription (sur 82 387 inscrits) se sont déplacés pour voter dimanche 6 juin. C'est encore moins que lors du premier tour où 26,41% des électeurs avaient voté (soit un peu moins de 22 000).

Une abstention dont Claire Marais-Beuil dit qu’"il faut s’en inquiéter. Certes, c’était flou avec les autres élections locales, les électeurs n’ont pas compris mais c’est très inquiétant si le seul mode de représentation, ce sont les manifestations."

Victor Habert-Dassault en tête au 1er tour

Le 30 mai dernier, lors du premier tour, Victor Habert-Dassault était arrivé en tête avec 58,44 % des suffrages exprimés. La candidate du Rassemblement national, Claire Marais-Beuil, se plaçait deuxième avec 15,27 %. Néanmoins, la participation n'avait atteint que 26,41%, presque moitié moins qu'aux législatives de 2017. Moins de 22 000 électeurs s'étaient déplacés.

Pour se qualifier au second tour, les candidats devaient convaincre au moins 12,5 % des inscrits ou, à défaut, finir premier ou deuxième du premier tour. 

Bastion politique

Victor Habert-Dassault est le neveu d'Olivier Dassault, ancien député de la première circonscription de l'Oise, décédé le 7 mars dernier dans un accident d'hélicoptère. Aux critiques qui l’accusent d'avoir été parachuté, Victor Habert-Dassault, avocat de 28 ans né et élevé à Paris, répond qu’il va "sillonner le département" comme le faisait son oncle et qu’il compte "s’en inspirer".

La famille Dassault conserve donc son bastion politique conquis en 1957. Victor Habert-Dassault, choisi par sa tante et immédiatement investi par Les Républicains pour succéder à son oncle est élu pour un an puisque les prochaines législatives auront lieu en juin 2022.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections législatives élections