• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La police municipale de Beauvais sera armée en 2019

Près de 40% des policiers municipaux français sont aujourd'hui équipés d'armes à feu. / © MAXPPP
Près de 40% des policiers municipaux français sont aujourd'hui équipés d'armes à feu. / © MAXPPP

Lundi soir, le conseil municipal de Beauvais a débattu de l'armement des policiers municipaux de la ville. Aux termes de ces discussions, Caroline Cayeux, maire LR de la commune, a confirmé être en faveur de ce projet. 

Par Jennifer Alberts


C'est un dossier qui a émergé à Beauvais en 2015 : les policiers municipaux de la ville avaient réclamé le droit de porter une arme létale. Une consultation populaire avait alors été lancée : à 70% , les Beauvaisiens s'étaient prononcés contre l'armement des policiers municipaux.

En début d'année, ces derniers avaient remis la question sur la table : déjà équipés de taser, ils demandaient encore une fois à être armés. Dans le cas contraire, ils feraient valoir leur droit de retrait. En effet, depuis septembre 2015, le contexte de sécurité de la France avait changé : plusieurs attentats avaient touché le pays. 

"Protéger les troupes"


C'est, selon Caroline Cayeux, maire LR de Beauvais, ce qui l'a poussée à relancer le débat : "nous n'étions plus dans les mêmes conditions, explique-t-elle ce matin au micro de On Airadio. Et en conscience, je ne peux pas envoyer des femmes et des hommes qui ont des familles dans n'importe quelle action de protection ou de surveillance. Parce que les esprits sont plus échauffés qu'il y a un certain nombre d'années et que ma volonté est de protéger les troupes."

Un sondage est commandé en mai dernier pour savoir ce que la population en pense : sur les 803 Beauvaisiens interrogés, 61% se seraient prononcés en faveur de l'armement de la police municipale de la ville.



La question a donc été débattue lundi soir lors du conseil municipal. A l'issue, Caroline Cayeux a décidé d'armer les policiers municipaux. Si la mesure doit encore être votée, son adoption est une quasi certitude : "tous les groupes se sont exprimés et ma majorité m'a suivie", selon Mme le maire.


Dès 2019


Reste à savoir quand. Des tests d'aptitude et psychologiques seront menés auprès des 50 policiers municipaux de la ville. Des formations et des séances d'entraînement au maniement des armes devront évidemment être programmées. Les premiers pourraient porter une arme dès 2019. En effet, une vingtaine de policiers municipaux sont réservistes de la police nationale ou de la gendarmerie et manient donc déjà un arme dans le cadre de leurs missions de réservistes. 

 

Sur le même sujet

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel

Les + Lus