Des hommages aux victimes s'organisent via les réseaux sociaux

© facebook Gendarmerie de l'Oise - twitter SDIS de l'Oise - facebook Gendarmes de l'Aisne
© facebook Gendarmerie de l'Oise - twitter SDIS de l'Oise - facebook Gendarmes de l'Aisne

Avant l'hommage national qui doit être rendu à l'officier de gendarmerie, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, les hommages aux victimes se multiplient sur les réseaux sociaux : drapeaux en berne, minute de silence, rassemblements.

Par Camille Dicrescenzo

Les hommages aux victimes de l'attentat de Trèbes s'organisent sur les réseaux sociaux. 

La ville de Chantilly invite la population à se rassembler dans la cour de la mairie mercredi.

L'héroïsme du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a marqué les esprits. Il a succombé à ses blessures après s'être porté volontaire pour prendre la place d'une otage retenue dans le Super U de Trèbes, dans l'Aude. Une cérémonie publique en son hommage se déroulera mercredi aux Invalides à Paris, après une veillée réservée à ses "frères d'armes", a annoncé l'Elysée lundi.

Des fleurs devant les gendarmeries​


Une dame a déposé des roses blanches devant une gendarmerie de l'Aisne, en témoignage de son soutien.

Dans l'Oise aussi, les casernes de gendarmerie ont été fleuries
 

Dans les casernes des sapeurs-pompiers, les drapeaux sont en berne ...
 


A Amiens, lors de l'ouverture de la commission permanente du conseil régional, ce mardi matin, Xavier Bertrand a demandé aux élus d'observer une minute de silence en hommage aux "forces de l'ordre qui asssurent la défense des valeurs de notre pays".

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus