À Compiègne, ils créent paddocks.fr, un site internet qui recense les professionnels du cheval de toute la France

Avec paddocks.fr, professionnels du monde du cheval et particuliers sont mis en relation plus facilement. / © FTV/L.Beunaiche
Avec paddocks.fr, professionnels du monde du cheval et particuliers sont mis en relation plus facilement. / © FTV/L.Beunaiche

Deux Compiégnois ont crée un site internet en forme d'annuaire numérique qui recense les professionnels du cheval dans toute la France. Si vous cherchez un centre équestre près de chez vous, c'est sur paddokcs.fr qu'il faut chercher !

Par Jennifer Alberts


"Un coworker m'a un jour montré le site internet de sa maman qui tient un centre équestre. Et il était de très mauvaise qaulité. Je suis allé voir si tous les sites internet des centres éuqestres étaient d'aussi mauvaise qualité et c'était le cas. Et je me suis aperçu que le monde du cheval et le web marketing ne font pas bon ménage. Donc on s'est dit pourquoi ne pas créer une plateforme avec géolocalisation qui permettrait aux cavaliers qui ont des chevaux de trouver une pension dans un secteur précis qui leur correspond."

On, c'est Olivier Lienard, webdesigneur et Andres Lartigue, informaticien. Ces deux Compiégnois sont à l'origine du site paddocks.fr. Trouver une pension pour votre poney, un centre équestre pour la petite dernière ou un maréchal-ferrand pour votre cheval, c'est désormais facile avec cette plateforme numérique. Elle recense les professionnels du cheval dans toute la France.
 

Déjà près de 3000 structures inscrites


Les professionnels s'inscrivent gratuitement sur le site en détaillant des informations pratiques comme les horaires, les tarifs, leur localisation. Les particuliers n'ont plus qu'à entrer un nom de commune dans le moteur de rechercher. "L'idée, c'est de créer un réseau qui permet à n'importe quel cavalier de s'y retrouver facilement face aux professionnels du monde du cheval : centre équestre, marchéral-ferrand mais aussi sellier, teinturier", explique Andres Lartigue.
 

Le site recense près de 6000 structures dans toute la France, dont environ 400 en Picardie. Chaque jour, Olivier et Andres démarchent par mail les quelques 3000 centres équestres de la métropole qui ne sont pas encore inscrits sur paddocks.fr
 

Communiquer sur le numérique est devenu indispensable


Mais les deux collègues ne se contentent pas de mettre en relation professionnels et particuliers. Ils proposent également aux premiers de prendre en main leur communication : "on a l'ambition plus large de devenir un réseau d'échange, d'être un outil pour faciliter la vie des gens qui font du cheval, explique Andres. Et pour les centres équestres, on veut leur faciliter tout le travail de communication numérique que beaucoup n'aiment pas mais qui est devenu indispensable aujourd'hui. C'est pour ça qu'on leur propose de les accompagner de A à Z pour mettre en valeur leur sructure."

Si le particulier trouve ce qu'il cherche plus facilement, les professionnels vont pouvoir communiquer plus efficacement.

Ce que confirme Rodolphe Carli. Le gérant des Ecuries de la Taulette à Lassigny dans l'Oise est à la tête d'une structure de 100 hectares qui accueille une soixantaine d'équidés. Il partage ses journées entre l'entretien des chevaux, l'enseignement et l'encadrement des propriétaires. "L'intérêt de paddocks.fr pour nous, c'est d'avoir une visibilité et de laisser à quelqu'un d'autre la gestion de notre communication. Ça nous aide nous faire connaître et à montrer toutes nos activités. Et puis on ne maîtrise pas les outils de la communication numérique professionnelle.", explique-t-il.

Et Olivier Lienart de conclure : "je connais le monde du cheval parce que ma femme travaille dans le milieu : elle fabrique des selles. Et ma fille est cavalière. Elle fait des concours tous les week-ends. Mais je ne suis pas cavalier. Maintenant, quand elles parlent de cheval, je peux m'insérer dans leurs conversations en parlant du site. Elles en sont d'ailleurs devenues les deux premières expertes !"

Sur le même sujet

Les + Lus