Harcèlement scolaire : "Oui, on peut avoir été en échec scolaire et réussir sa vie." Le Picard Hazerka, harcelé au collège, délivre un message d'espoir

durée de la vidéo : 00h12mn56s
Hazerka sur le plateau de "Vous êtes formidables" le mardi 24 janvier 2023. ©FTV

Handicapé au bras suite à une agression alors qu'il était au collège, le Picard Hazerka est une figure de la lutte contre le harcèlement. Aujourd'hui, il raconte son parcours dans une bande dessinée sortie fin 2022 et le dit haut et fort : on peut s'en sortir même après avoir été une victime.

Harcelé alors qu'il était au collège, le Picard Hazerka, qui compte plus d'un million d'abonnés sur les réseaux sociaux, revient sur son parcours dans une bande dessinée jeunesse publiée fin 2022 chez Jungle et intitulée Des larmes au succès.

"On m'appelait Binoclard, se souvient-il, ou encore Calculatrice, à cause de mes boutons. Au début c'était des mots, puis j'ai dû voler des cigarettes à mon beau-père et de l'argent à ma mère sans quoi je me faisais frapper. J'ai honte de l'avouer, mais je l'ai fait. En troisième, j'ai reçu 32 coups de crampons dans le bras gauche. J'ai été obligé d'arrêter le football alors que c'était ma passion, ma vie."

Aujourd'hui, Hazerka a perdu l'usage de son bras et garde encore des séquelles psychologiques. Désormais, sa vie tourne autour d'une seule cause : la lutte contre le harcèlement scolaire. Et il utilise tous les moyens à sa disposition pour se faire entendre.

1 - La musique, à travers la chanson Seule

Le titre est un succès sur les réseaux et cumule près de trois millions de vues sur la chaîne YouTube de l'artiste.

"Cette chanson a touché beaucoup de jeunes, se réjouit Hazerka , et permis à de nombreux élèves harcelés de se manifester, de parler et c'est le plus important. C'est le message de ce clip  : il ne faut pas rester seul avec ce poids."

2 - Le travail de terrain, grâce aux conférences dans les établissements scolaires

"Le terrain a un impact bien plus important que la musique  !" , explique Hazerka, qui participe régulièrement à des rencontres dans des collèges et des lycées de toute la France.

"Je ne suis pas chanteur de métier... Or, j'avais un message à faire passer, plus qu'une voix à transmettre. "

Le terrain a un impact bien plus important que la musique !

Hazerka

"Après une conférence, poursuit-il, les harceleurs comme les harcelés viennent me voir et si j'arrive à délier les langues grâce à mon histoire, j'ai tout gagné."

Hazerka a même été sollicité pour travailler à l'Assemblée nationale sur un projet de loi. Depuis mars 2022, le harcèlement scolaire est considéré comme un délit, punissable de 150 000 euros d'amende et dix ans de prison. "C'est une fierté d'avoir pu participer à cette avancée !", avoue-t-il.

3 - La bande dessinée, à destination de la jeunesse

"C'est toujours douloureux, reconnaît Hazerka, de revenir sur le harcèlement que j'ai subi. Mais j'ai choisi de le faire en BD, avec les auteurs Fernandez et Siviero, pour toucher un autre public : les plus petits, ceux qui vont encore à l'école primaire, parce que c'est là que ça commence."

Il y raconte comment le petit Marving qu'il était ("Ma mère était fan de Marvin Gaye !") a subi les moqueries, les insultes, les coups mais aussi la honte. Avant de se lancer dans la chanson et de prendre le nom d'Hazerka, en hommage à son meilleur ami Hazerk ("Mon seul ami..."), décédé alors qu'ils étaient au collège.

4 - La réussite comme exemple

Au-delà de cette lutte, Hazerka a surtout à cœur de ne pas se positionner uniquement comme une ancienne victime. "Je n'ai pas de brevet, pas de bac, mais ce que je veux montrer avant tout aux jeunes d'aujourd'hui c'est que, même en ayant été victime, on peut y arriver."

"J'ai commencé en tant que soudeur, je faisais des rampes d'escaliers, témoigne-t-il. Je n'aimais pas ça, mais il fallait bien avoir un pied dans le monde du travail. Étant addict aux réseaux sociaux, je me suis penché sur Musical.ly, depuis devenu TikTok."

"J'ai été l'un des premiers en France à sentir le potentiel artistique de cette application de partages de vidéos. TikTok est un vrai puits pour développer des artistes."

Même en ayant été victime, même en ayant été en échec scolaire, on peut s'en sortir et réussir sa vie.

Hazerka

Aujourd'hui, Hazerka a huit entreprises et aide dans leur création de contenus une cinquantaine d'influenceurs, mais aussi des stars de la musique. "Les artistes sortent des EP ou des albums, détaille-t-il, et ils nous contactent pour qu'on leur trouve une stratégie de communication et pour faire la promotion de leurs titres. On les aide à créer des vidéos courtes par exemple."

Il travaille avec les plus grands. Les rappeurs Ninho, Sookling et Jul, la chanteuse Shakira, le DJ David Guetta ou encore les Black Eyed Peas lui ont fait confiance.

"J'ai contribué à lancer le chanteur Yanns, qui a été une des révélations francophones de 2022. Son titre Clic clic pan pan , W9 d'or de la chanson la plus streamée de l'année, cumule près de cent millions de vues sur YouTube."

Hazerka profite de ce réseau artistique pour organiser des concerts caritatifs en ligne et récolter des fonds en soutien... aux enfants victimes de harcèlement, évidemment. "Un live concert nous a permis de récolter presque 50 000 euros, grâce à Indochine, -M-, Bénabar ou encore au groupe Kyo, qui était à fond sur le projet. Il faut dire qu'ils ont chanté Je cours, qui parle d'un adolescent en souffrance."

Ému, il précise : "C'est complètement fou pour moi, d'accompagner le groupe Kyo sur des créations de contenus alors que, lorsque j'étais harcelé au collège, je m'isolais et j'écoutais Le chemin... C'était ma bouée, c'est le titre qui m'a aidé, bercé, transpercé."

5 - Les réseaux sociaux

Aujourd'hui, Hazerka subit à nouveau du harcèlement, à travers les réseaux sociaux. En couple avec l'influenceuse Loukaki (4 millions d'abonnés sur TikTok), on lui reproche d'aimer une femme plus âgée. Tous deux reçoivent chaque jour des insultes et des messages agressifs.

"J'ai l'impression de me revoir quinze ans en arrière, déplore-t-il. Tous les jours, nous subissons des moqueries sur les réseaux sociaux. On me demande si je sors avec Brigitte, ou si ma maman m'accompagne à l'école. On parle quand même de ma future femme..."

Alors pour lutter, Hazerka et Loukaki ont écrit leur biographie. Ils racontent leur histoire d'amour dans S'aimer au-delà des préjugés, un livre publié chez Michel Lafon.

"Ce témoignage a pour but de montrer qu' on peut s'aimer malgré notre différence d'âge, affirme Hazerka, et qu'on se fiche des préjugés. D'ailleurs, nous nous affichons sur les réseaux, malgré la haine que l'on reçoit parfois. Nous sommes une famille et, quoi qu'on en dise, ça se passe très bien à la maison, j'adore mes belles-filles et elles m'adorent."

Et peu importent leurs quinze ans d'écart, les amoureux projettent de se marier bientôt et pour eux, ce qui compte le plus au-delà de leur sphère familiale, c'est la foule qui se déplace à chacune de leurs dédicaces.

"À chaque fois, ils sont des milliers. Et à chaque fois, c'est des larmes, des câlins, et ça fait oublier les mauvais commentaires. Les attaques, c'est sur les réseaux sociaux. Dans la vraie vie, c'est que de l'amour.", conclut Hazerka.

______________________________

Ce que dit la loi du 3 mars 2022 contre le harcèlement scolaire :

"Aucun élève ou étudiant ne doit subir de faits de harcèlement résultant de propos ou comportements, commis au sein de l'établissement d'enseignement ou en marge de la vie scolaire ou universitaire et ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de dégrader ses conditions d'apprentissage. Ces faits peuvent être constitutifs du délit de harcèlement scolaire prévu à l'article 222-33-2-3 du code pénal."

Les peines maximales encourues sont de dix ans de prison et de 150  000 euros d'amende en cas de suicide ou de tentative de suicide de la victime harcelée.

Numéros gratuits pour les victimes et leurs familles :

3020 en cas de harcèlement ou 3018 en cas de cyberharcèlement

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité