• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. C'était comment l'élection d'une miss dans les années 1960 (film amateur en super 8) ?

Le filmeur et le journal d’une miss / © DR
Le filmeur et le journal d’une miss / © DR

Rika Zaraï, les Charlots et Claude François !  Ce n'est pas rien pour animer l'élection de la Reine du Clos des Roses, dans l'Oise ! Découvrez un reportage amateur sur cet événement, tourné en super 8, empreint de charme et de candeur.

Par Corine Zongo-Wable

Comment quelques pages du journal intime d'une jeune fille dans les années soixante, plus les films super 8 d'un ami, racontent toute une époque. 
 

Le filmeur et le journal d’une miss (La séquence du filmeur, 5/40)

C'était comment l'élection d'une miss dans les années 1960 ?
Comment c'était l'élection de la Reine du Clos des Roses dans les années 60 ? Un reportage amateur sur cet événement, tourné en super 8 - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Corine Zongo-Wable

Ecrit et réalisé par Corine Zongo-Wable


Lors d’une brocante dans l’Oise, l’œil est attiré par un carnet et des bobines de films. Et voilà aujourd’hui ces images, accompagnées de quelques extraits du journal de cette jeune fille des années 1960, écrit à un moment décisif de sa vie. Elle s’appelle Catherine. Le filmeur des bobines quant à lui reste anonyme, mais il semble bien la connaître…

Pour Catherine, tout commence par une soirée, elle s’amuse, fait la connaissance de Claude, ils dansent ensemble. Elle n’a jamais ressenti rien de pareil. Enfin, c’est ce qu’elle en dit dans son journal…

C’est là qu’elle prend sa décision : devenir Reine du Clos des Roses, un peu pour épater Claude, sans doute…
 

 
Le filmeur et le journal d’une miss / © DR
Le filmeur et le journal d’une miss / © DR


Ici, le filmeur joue les reporters en filmant les voisins à la fenêtre, puis plongée vers le cortège, Peut-être essaie-t-il de distinguer Catherine avec sa famille, en petite robe courte. Le filmeur la suit, puis rattrape Claude qui passe avec son appareil photo, sans un regard pour elle. Étrange…
 
Enfin ! Elle est la Reine… et pour fêter cela, Rika Zaraï, les Charlots et Claude François ! Incroyable non ? D’ailleurs Rika a signé un autographe sur son journal.

Bien évidemment, pas encore de Facebook ou de Snapchat pour prévenir les copines, il faudra attendre la photo dans le journal local.

Quant à notre filmeur, il ne lâche plus les Claudettes. Il a totalement oublié Catherine…

Et on peut légitimement se demander si Catherine a enfin trouvé l’amour…
 

La séquence du filmeur

L'épopée des trente glorieuses, au travers de films amateurs, racontée par François Morel.

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ A partir du vendredi 16 novembre 2018, tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ A partir du dimanche 18 novembre 2018, tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France

Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quand un filmeur amateur filmait ses conquêtes comme des starlettes

Les + Lus