Coupe de France - Une victoire en demi-teinte pour Chambly face à Rouen (3 – 2)

Un match fermé. Peu d’occasions. En ce 7ème tour de la Coupe de France, les joueurs de Bruno Luzi l’emportent mais de peu face à un FC Rouen pas plus convaincant.

"On est passé encore une fois". Bruno Luzi est soulagé sans plus. Le FC Chambly a rencontré des difficultés dans son stade des marais face au FC Rouen en Nationale 2. Une seule division sépare les deux équipes. Les Camblysiens ont fini par s’imposer de justesse 3 buts à 2. "C’est surtout athlétiquement où on a fait la différence".

Une première mi-temps improductive

En première période, les pensionnaires de Nationale peinent à se créer des occasions. Les joueurs regagnent les vestiaires sur un score vierge. Au retour sur la pelouse, les choses s’accélèrent au détriment des Isariens. Yannis Dogo ouvre le score pour Rouen.

"En première mi-temps, on a bien défendu, on a été propre, on a défendu assez haut mais offensivement, c’était insuffisant. Mais le but nous a obligés quelque part à aller un peu plus avant, à amener un peu plus de monde. Après, ça a été vite".

Trois buts en l’espace d’un quart d’heure. A commencer par l’égalisation à la 58e minute par Alexandre Vincent. Puis Axel Dauchy permet à Chambly de passer devant avant de centrer pour le break sur une tête de Guillaume Heinry.

"L’ouverture du score ne doit rien à personne. C’est un beau but. Je préfère le premier que le deuxième parce que le deuxième, 'la spéciale Chambly', elle me fatigue et sachant qu’il y a une relance plus ou moins très hasardeuse cinq minutes avant, je vais travailler pour fabriquer".

"Ça va laver un peu les têtes"

Mais Rouen ne lâche pas et va réduire le score dans le temps additionnel. Un dégagement intercepté et Adil Hitouss marque dans les cages laissées vides. Chambly s’en sort pour cette fois. "Ça cogite dans les têtes. Ton dernier match officiel tu l’as perdu chez toi 4-1 contre Sète. Là au moins, ça va laver un peu les têtes".

Reste à espérer que l’aventure se poursuive en Coupe de France au-delà du huitième tour. Il se jouera le samedi 27 novembre, à nouveau au stade des marais. Le prochain adversaire pourrait bien être l’AS Beauvais-Oise (National 2), si l’ASBO s’impose à Waziers (R2) dimanche.

En attendant, priorité au championnat. Les Camblysiens rencontreront Bourg-Péronnas le 18 novembre. "C’est de bon augure" assure Bruno Luzi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc chambly football sport coupe de france