Dans l’Oise, une conseillère en immobilier au secours des malentendants : "Faire ces démarches en indépendant, c’est beaucoup trop compliqué pour nous"

Publié le
Écrit par Sophie Crimon et Justine Saint-Sevin

Selon l’Agence régionale de santé en Picardie, 25.000 personnes ont un handicap dit "invisible" qui rend des tâches apparemment banales presque, voire totalement insurmontables. Dans l’Oise, une conseillère en immobilier, qui pratique la langue des signes, propose un accompagnement précieux pour l’achat et la vente de biens.

Elle fait partie de ce lot d’initiatives, portées par des citoyens, nécessaires pour compenser les défauts d’accessibilité de la société française aux personnes en situation de handicap. Dans l’Oise, Magali est agente immobilière. Elle propose un service aussi rare que précieux : capable de signer, elle accompagne les personnes malentendantes, sourdes et ou muettes pour leurs démarches.

En ce week-end estival, la conseillère débarque sur le perron de Laurence à Crépy-en-Valois. "Bonjour, vous allez bien ? Je viens pour visiter la maison", signe-t-elle avant d’être invitée à entrer. Jusqu’alors Laurence, Crépynoise malentendante de naissance, n'arrivait pas à se faire comprendre des agents immobiliers du secteur. "Je vais simplement lui expliquer en langue des signes ce qu’on va faire lors de cette visite, les mesures, lui demander si elle a fait faire des travaux", expose Magali.

Cette dernière, fille de malentendants signe couramment et est certifiée à l'équivalent d'un diplôme, une denrée rare dans le domaine de l’immobilier. Une expertise d’autant plus bienvenue que la complexité du vocabulaire administratif pose parfois problème aux malentendants.

Avec un conseiller en immobilier, qui a la possibilité de parler la langue des signes, ils ne sont plus perdus. Un malentendant pour lequel j’ai fait une estimation m’a dit il y a très peu de temps ‘dieu existe’.

Magali Pederencino, agente immobilière

à France 3 Picardie

Des sollicitations sur l'ensemble du territoire français

Une réaction comme illustration de la détresse dans laquelle sont souvent plongés ces citoyens. "Si vous n’avez pas ce contact, comment faites-vous pour vendre votre maison ?", appuie-t-on. "Faire ça en indépendant, c’est trop compliqué pour nous", assure Laurence.

Magali s'est fait connaître sur les réseaux sociaux en mars dernier et depuis les demandes affluent bien au-delà de l’Oise. "Je suis amenée à travailler partout en France. J’ai des malentendants qui m’ont fait estimer leur maison pour une vente, et qui m’ont demandé, en parallèle, de chercher une maison à Nîmes", raconte-t-elle.

Mais les difficultés des malentendants vont bien au-delà des questions immobilières, ils s'avouent isolés aujourd'hui encore, dans leur quotidien.