Des bus gratuits mis en place pour faciliter les trajets quotidiens entre plusieurs communes de l'Oise

Depuis le 2 janvier 2024, le bus gratuit Hoplà passe par plusieurs communes le matin et le soir, pour emmener les usagers vers les gares ou encore leurs lieux de travail.

La communauté de communes de la Plaine d’Estrées (CCPE), dans l'Oise, n’a pas tardé à prendre de nouvelles résolutions pour l’année 2024.

Depuis le 2 janvier 2024, les bus Hoplà y sont mis en place. Ces bus permettent aux usagers de se déplacer gratuitement entre plusieurs communes, du lundi au samedi, de 7h à 9h et de 16h30 à 19h.

Des trajets pour simplifier la vie quotidienne

L’objectif de ce dispositif est de faciliter les trajets de la vie quotidienne et répond à un manque. Il desservira Rémy, Estrées-Saint-Denis, Moyvillers, Grandfresnoy, Chevrières ainsi que les zones de Paris-Oise et Port-Salut.

"C'est surtout pour desservir les communes vers des lieux de travail, des gares puis vers des grandes villes pour se rendre vers des centres commerciaux", assure Sophie Mercier, présidente (DVD) de la communauté de communes de la Plaine d’Estrées.

Pour bénéficier de ce service gratuit lors des heures creuses pendant la semaine ou le samedi de 9h à 16h30, les usagers doivent au préalable réserver leur trajet auprès des services d'Oise mobilité.

L'usager doit faire sa réservation la veille et au plus tard avant 18h pour pouvoir disposer d'un trajet dès le lendemain matin.

Stéphane Lefèvre, directeur général des services à la communauté de communes de la Plaine d'Estrées

Un service de navette est également mis en place depuis le domicile jusqu'à la gare et le centre-ville de la communauté de communes. Il faudra cette fois débourser la somme de 2,50 € par personne.

"Les personnes sont assez étonnées par la gratuité"

Ce dispositif n'est pas nouveau dans la région. Il est adopté depuis quelques années dans certaines villes des Hauts-de-France, à l'image de Calais, dans le Pas-de-Calais. Dès son lancement, en 2020, la fréquentation avait augmenté de 48 à 120% sur les différentes lignes du réseau, selon le syndicat Intercommunal pour les Transports urbains du Calaisis.

Le passage à la gratuité des bus a fait l'unanimité, notamment dans certains domaines comme le tourisme. "C'est vraiment positif pour notre secteur. Les personnes sont assez étonnées par la gratuité du stationnement, mais aussi des transports", répond, satisfait, l'office du tourisme Calais Côte d'Opale.