Un jeune cinéaste de l'Oise demande de l'aide pour finir de financer son court-métrage sur l'homophobie

Olivier Lallart, un jeune réalisateur de l'Oise vient de lancer une campagne de financement participatif pour finir son court-métrage "PD". L'histoire d'un lycéen qui subit le regard des autres à cause de son homosexualité.  
© "PD" un court-métrage du Clermontois Olivier Lallart
Dans ce court-métrage Olivier Lallart traite d'un sujet qui dit-il le touche personnellement car il est lié à sa propre histoire. Celle du regard des autres sur l'homosexualité. Dans son film, Olivier raconte l'histoire d'un jeune lycéen qui est attiré par un autre garçon de son lycée. Cette attirance fera l'objet d'une rumeur et le jeune homme va en subir les conséquences et notamment le regard des autres. 

Un court-métrage tourné dans le Clermontois

Teaser du court-métrage"PD"
Le film a été réalisé dans la région dans le Clermentois en six jours. Mais pour finir son projet, Olivier Lallart a besoin d'un coup de pouce financier. Il a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser la post-production de son court-métrage de 35 minutes.  
« PD » est un court-métrage d'une durée de 35 minutes réalisé par Olivier Lallart et produit par Les Faquins
Le film sera diffusé dans plusieurs cinémas mais aussi dans les établissements scolaires afin de sensibiliser les jeunes. Il sera également envoyé dans les festivals et enfin il sera visible sur YouTube afin de toucher le plus grand nombre de personnes. Olivier Lallart n'en est pas à son premier coup d'essai : il a à son actif plusieurs courts-métrages et films, We feel un court-métrage tourné avec un smartphone en 2011, avec deux suites We don't feel (2012) et We feel in love (2013), la même année il tourne White Swan, et remporte le prix de la "Meilleure réalisation" au festival “Festimaj” de Rabat, au Maroc (2013). En 2016, il réalise Garçon !, il se voit décerné avec ce court-métrage le deuxième Prix du public à Stains et Prix du jury en Corée du Sud. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société solidarité