Le musée Condé fait un appel aux mécènes pour restaurer un livre, joyau de leur collection

"Les Très Riches Heures du duc de Berry", considéré comme la "Joconde" des manuscrits, aura le droit à une cure de jouvence avant d'être exposé au musée Condé en 2025. La restauration sera en partie financée grâce au mécénat contre 12 000 €.

Une icône du Moyen Âge. Les Très Riches Heures du duc de Berry, commandé par Jean de Berry aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg, sont des bijoux dans les collections du musée Condé, au Château de Chantilly.

Cet ouvrage se verra s’offrir une seconde jeunesse afin que le musée puisse préparer une exposition importante en 2025 consacrée à ce recueil, pour la première fois depuis 2004. Pour ce faire, le musée fait un appel aux mécènes afin de financer en partie ce projet.

De lourdes restaurations

Malgré la célébrité de la "Joconde" des manuscrits, elle se fait discrète par sa grande fragilisation au fil du temps. Elle montre "des tâches brunâtres et des déchirures dans le fond du premier cahier devenu cassant avec une couture fragilisé", "des lésions dans certains aplats de peinture et lavis", "des lacunes dans le tracé des lettres qui tendent à se craqueler" et "des épidermures et déchirures du cuir de reliure".

C'est un manuscrit d'une qualité exceptionnelle. Il marque un pas supérieur dans le monde de l'art.

Marie-Pierre Dion, Conservateur général des bibliothèques du musée Condé

Pour observer et mieux comprendre les zones fragilisées, Les Très Riches Heures du duc de Berry ont séjourné de mars à mai 2023 dans les laboratoires du C2RMF au musée du Louvre. Le recueil a pu être observé sur toutes les coutures et les experts ont pu découvrir de nouvelles zones de fragilité.

Ce travail de restauration permettra d’envisager en 2025 une exposition temporaire, présentant avec la mise en avant des pages du manuscrit. Cette exposition revêtira une ampleur internationale pour mettre à l’honneur ce livre. De prestigieux et nombreux prêts sont déjà consentis, provenant de Paris, Bruxelles ou bien New-York.

Un mécénat minimum de 12 000 €

Et il sera possible de devenir un mécène des "Très Riches Heures du duc de Berry" pour un montant minimum de 12 000 €. "Nous avons déjà deux mécènes. Avec cet argent, on peut déjà commander une vitrine qui pourra protéger parfaitement une page du recueil", explique fièrement Marie-Pierre Dion, Conservateur général des bibliothèques du musée Condé.

En contrepartie, le musée propose d’adopter l’une des miniatures issues de la partie la plus emblématique du livre : son calendrier. En attendant cette exposition, des fac-similés sont exposés au musée Condé, et il est également possible de feuilleter virtuellement l’ouvrage sur le site du château de Chantilly.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité