• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

A Margny-lès-Compiègne les cocoricos de Coco sont condamnés par la justice

A Margny-lès-Compiègne, le chant d'un coq sème la discorde entre deux voisins. / © France 3 Picardie
A Margny-lès-Compiègne, le chant d'un coq sème la discorde entre deux voisins. / © France 3 Picardie

À Margny-lès-Compiègne, le chant d'un coq sème la discorde entre deux voisins. Au point que la justice a condamné son propriétaire à une amende et le coq à vivre loin de son foyer. Mais l'homme a décidé de faire appel. Il a aussi lancé une pétition qui recueille déjà près de 75 000 signatures.  

Par Halima Najibi

Nicolas a adopté Coco lorsqu'il a racheté la maison de sa grand-mère l'année dernière. Et c'est à ce moment que les ennuis ont commencé pour lui et pour Coco. Une voisine qui travaille en horaires décalés a porté plainte contre Coco et son propriétaire.

Les cocoricos de Coco sont considérés comme des nuisances. Et pour les limiter Nicolas rentre Coco dans son garage tous les soirs. Mais cette histoire ne s'arrête pas là, car Nicolas est condamné par le tribunal d'instance de Compiègne, il doit procéder à l'éloignement du gallinacé sous astreinte de 50 euros par jour. Pour l'instant, Coco vit chez une amie de Nicolas, et il a fait appel. Sa pétition a déjà recueilli près de 75 000 signatures.      
 

 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus