En mauvais état, le pont de Montmacq est interdit à la circulation pour être rénové

La traversée du pont est normalement interdite aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. / © Mairie de Montmacq
La traversée du pont est normalement interdite aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. / © Mairie de Montmacq

Pour préserver son pont, la mairie de Montmacq dans l'Oise a décidé de le fermer à la circulation afin de le rénover et d'y installer un portique. Les travaux devraient durer jusqu'à janvier. 

Par Paul-Antoine Leclercq

Après la fermeture du pont de Viry-Noureuil dans l'Aisne, c'est au tour de celui de Montmacq, dans l'Oise, d'être fermé à la circulation depuis ce lundi 16 décembre. Une fermeture qui devrait être effective jusqu'à début janvier. Pour éviter les effondrements, comme celui de Mirepoix-sur-Tarn, de plus en plus de municipalités se penchent sur la santé de leurs ponts. "Le pont de Montmacq n'est pas en état de péril, mais il n'est quand même pas en bon état", concède Rémy Cuelle, maire de la commune. "Sa fermeture a été décidée en accord avec Thourotte la commune voisine" rajoute-t-il. 
 

Un premier portique installé il y a six mois

La situation de cet ouvrage préoccupe la mairie de Montmacq depuis un certain temps. "Il y a six mois on a installé un portique qui limitait l'accès au pont pour les véhicules de plus de 2m80", raconte Hervé Ducroquet, premier adjoint au maire. "L'objectif était d'empêcher les camions de traverser ce pont" rajoute le maire. Suite à une expertise il avait été préconnisé d'interdire son accès aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. "Pourtant on voit régulièrement des gros camions passer" dénonce la gérante du bar Les 2 Vallées, qui fait face à l'ouvrage. "Le portique pouvait être ouvert, regrette Rémy Cuelle. A force d'être ouvert, il s'est cassé. On a été contraint de l'enlever. Il est donc arrivé que des camions de 38 tonnes traversent le pont...".

"Depuis hier on n'a quasiment plus de client, s'indigne la gérante du bar. Ce matin on n'a que deux clients. D'habitude ils sont au moins une dizaine. Les gens n'ont pas envie de faire le détour" rajoute-t-elle. Car la fermeture de l'unique pont de Montsacq oblige les automobilistes à se rendre au pont suivant, un kilomètre plus loin, route du Plessis Brion. Un contournement de presque 10 minutes qui pose question. "Le problème, c'est pour les pompiers dont la caserne se trouve de l'autre côté du pont ", analyse le premier adjoint.  

Pas entretenu depuis 30 ans

Face à ces "personnes qui ne respectent rien, pas même le code de la route", le maire décide de sévir : "nous allons installer un nouveau portique de 2 mètres, qui sera plus musclé. Celui-ci, on ne pourra pas l'ouvrir" explique-t-il. Cette nouvelle installation devrait couter "entre 7000 et 8000 euros"selon le maire de Montmacq. 
 

Le pont construit en 1952 n'a pas été entretenu "depuis une trentaine d'année", se désole Rémy Cuelle qui a décidé d'agir en confiant la réfection du pont aux agents muncipaux. Un chantier qui "rentre dans les frais généraux". Il ne sera donc pas nécessaire d'augmenter le budget pour le moment. 

Un nouveau pont d'ici 4 ans 

"Ce pont risque de disparaitre et d'être remplacé d'ici 3 à 4 ans" confesse le maire de la commune. Le canal Seine-Nord Europe qui doit relier l'Oise au Canal Dunkerque-Escaut longera Montmacq, entre l'Oise et la canal latéral. "Un ouvrage-d'art devrait être construit dans le cadre de ce projet" éclaire Rémy Cuelle. En attendant "il faut que ce bon vieux pont (qui absorbe 2000 véhicules par jour, ndlr) soit mis sous tutelle pour pouvoir tenir". 

 

Sur le même sujet

Les + Lus