• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Moyen-âge, jardins à la française et vieilles pierres, Kamini découvre les châteaux de l'Oise

"Oise, des châteaux en héritage". Les gens des Hauts, ce dimanche 3 février à 12H55. / © France 3 Hauts-de-France
"Oise, des châteaux en héritage". Les gens des Hauts, ce dimanche 3 février à 12H55. / © France 3 Hauts-de-France

Découvrez la vie de château dans l’Oise et sortez votre couronne pour rencontrer des passionnés, héritiers ou artisans. Ils s'investissent en donnant énergie et savoir-faire pour sauvegarder le patrimoine français. Visite avec Kamini dans Les gens des Hauts.
 

Par Elise Benoit

Dans l'Oise, tout le monde connaît domaine de Chantilly ou le château de Pierrefonds, mais beaucoup d’autres lieux ne nous ont pas livré tous leurs secrets. 

Avec Kamini, nous allons les découvrir ensemble et rencontrer des passionnés qui œuvrent pour la transmission de ce patrimoine culturel ! 

 

Revoir l'intégrale de l'émission : "Oise, des châteaux en héritage"

Les Gens des Hauts - "Oise, des châteaux en héritage"
Réalisation : Stéphane Coens



Présenté par Kamini
Réalisation : Stéphane Coens

 

Le château du Fayel

Voilà le château du Fayel, inauguré par Louis XIV, construit en 1655 pour le maréchal Philippe de la Mothe, Maréchal d’Empire Mortier, duc de Trévise.

Édouard de Cossé Brissac, son descendant, nous raconte l’histoire du château du Fayel et le regard qu'il porte sur la transmission du patrimoine, responsabilité qu'il porte en tant qu'héritier et propriétaire du château.

"Quand mon père m’a laissé ce château, ce n’était pas totalement un cadeau parce qu’il y avait de très lourdes charges. Mais je ne me suis pas senti le droit de renoncer à cet héritage parce que c’étaient tous les souvenirs de ma famille et de celles qui ont vécu dans ce château qui risquaient de disparaître."
 
Édouard de Cossé Brissac : "Il est exclu de vouloir vivre comme on vivait sous Louis XIV, mais ça développe le sens de l'humour."

Mariage, réception ou tournage de films… Édouard de Cossé Brissac nous raconte tout de ses petites astuces pour récupérer les fonds nécessaires afin d'entretenir le bien familial 

"Depuis 700 ans, dans ma famille, nous sommes officiers de cavalerie. Moi, je suis officier de réserve, car mon père m’a dit : «Si tu veux garder le château, il faut être dans les affaires ! »"
 

Le château de Versigny

Au château de Versigny, le tailleur de pierres travaille main dans la main avec le propriétaire du domaine.

Leur mission : sauvegarder ce patrimoine qui serait mentionné pour la première fois dans une charte du XIe siècle.

Quand on a un château comme celui-ci, il faut le vivre avec passion. Je me dis parfois "est-ce que je ne suis pas fou ! Nous raconte Guy-Pierre de Kersaint, propriétaire du château. 

 
Le château de Versigny et son parc / © France 3 Hauts-de-France
Le château de Versigny et son parc / © France 3 Hauts-de-France


Voilà le portrait de Steve Paton qui est tailleur de pierres à Saint-Maximin dans l’Oise. Extraire du calcaire tendre pour réparer les châteaux est sa spécialité.

Compagnon du devoir, meilleur ouvrier de France en 2015, Steve Paton nous donne son sentiment sur le chantier actuel de la restauration du château de Versigny.

"C’est une fierté, les anciens l’ont fait et ça a tenu plus de cent ans. Nous, on a la chance de travailler dessus. J’espère que les autres générations continueront notre travail, mais le plus tard possible … "
 
Steve Paton : "J’espère que les autres générations continueront notre travail, mais le plus tard possible …" / © France 3 Hauts-de-France
Steve Paton : "J’espère que les autres générations continueront notre travail, mais le plus tard possible …" / © France 3 Hauts-de-France

Visite du chantier avec Guy-Pierre de Kersaint, propriétaire du château. 

"Quand on a un château comme celui-ci, il faut le vivre avec passion. Je me dis parfois "est-ce que je ne suis pas fou !" Mais ma passion, elle est ici et j’essaye de la partager à ma famille et mes enfants. Et c’est un plaisir de ce dire que le bâtiment est sauvé !"
 

Le parc de Versigny

Le parc du château de Versigny / © France 3 Hauts-de-France
Le parc du château de Versigny / © France 3 Hauts-de-France

Ancien pâtissier, pilote de motos et musicien, voilà Frédéric Rochambeau. Ce touche-à-tout est seul pour entretenir les 90 hectares du château de Versigny.

"Quand j’arrive ici, je vis, parce que je trouve que c’est vraiment magnifique. Il y a une belle vue, des voûtes d’arbres, des statues…"
 
Frédéric Rochambeau : "Quand j’arrive ici, je vis, parce que je trouve que c’est vraiment magnifique." / © France 3 Hauts-de-France
Frédéric Rochambeau : "Quand j’arrive ici, je vis, parce que je trouve que c’est vraiment magnifique." / © France 3 Hauts-de-France

Une tronçonneuse à la main, des lunettes de protection et beaucoup de savoir-faire, Fredéric Rochambeau taille, coupe, dessine le jardin.

"Pour être un bon jardinier, il faut être un bosseur et un petit peu maniaque. On aime ce qu’on fait, alors on le fait avec amour et puis, il faut être fier."
 

Le château de Montépilloy

À Montépilloy, découvrons un château du XIIe siècle.
 
Le château de Montépilloy / © France 3 Hauts-de-France
Le château de Montépilloy / © France 3 Hauts-de-France

Lors de la Révolution française, les paysans se sont partagés le château et l’ont gardé jusqu’en 2010.  

François et Elisabeth Rouzé tombent amoureux du domaine et le rachètent : "On peut pas être insensible à pareil architecture. On est tombé tous les deux dedans, un peu inconscients peut-être mais dans l’aventure. C’est parti !"

Elisabeth Rouzé découvre par la suite qu'elle est la descendante de Guy Le Bouteiller de Senlis, le bâtisseur de la tour du château : "C’était la surprise et je me dis que finalement ma place est ici."
 
Kamini visite le château de Montépilloy
 

C’était la surprise et je me dis que finalement ma place est ici.

 

Le château de Raray

Construit au XIIIe siècle par la famille Bouteiller, le château de Raray a traversé les âges et la grande histoire.
 
Le château de Raray / © France 3 Hauts-de-France
Le château de Raray / © France 3 Hauts-de-France

En 1945, les extérieurs du château ont été repérés par le réalisateur Jean Cocteau pour son film "La Belle et la Bête". 

Jean-Marc de la Bedoyere, propriétaire du domaine raconte : "À l'époque,autour du château, il y avait des poules, des oies et des canards. C'était une ambiance de ferme et Cocteau a trouvé cet endroit magnifique. Étonné, mon père lui a demandé pourquoi. Jean Cocteau lui a répondu que c’est tellement à l’état sauvage avec des grandes herbes folles que pour lui l’endroit était idéal pour son histoire." 
 
Les extérieurs du château de Raray / © France 3 Hauts-de-France
Les extérieurs du château de Raray / © France 3 Hauts-de-France

 

Kamini sonne le cor au château de Raray

Petit cour de cor de chasse pour le rappeur Kamini qui aura besoin de beaucoup, beaucoup d’essais et d’oxygène.
 
Kamini sonne le cor !


La carte du voyage de Kamini pour découvrir les châteaux de l'Oise

 



 

Toutes les infos pour voyager comme Kamini

  • Pour visiter le Le château du Fayel, c'est par là.
  • Pour visiter le parc et le château de Versigny, c'est par ici.
  • Pour venir restaurer le château de Montepilloy, c'est par là.
  • Pour jouer du cor de chasse au domaine de Raray, c'est par ici.

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus