Oise : le corps du serval retrouvé sans vie aux abords de Chantilly

Depuis la mi-juillet, un serval avait été aperçu à plusieurs reprises dans le sud de l’Oise. Il aurait été visiblement percuté par un train.
 

L'enquête devra notamment déterminer si le serval, qui portait un collier, avait un propriétaire.
L'enquête devra notamment déterminer si le serval, qui portait un collier, avait un propriétaire. © FTV

"C’est la fin d’un chapitre", a commenté le capitaine Christophe Jacques, commandant de la brigade de Chantilly, interrogé par nos soins ce vendredi. Dans la soirée du jeudi 13 août, un témoin a rapporté la découverte de la dépouille du félin non loin de Chantilly. "De ce que l’on sait, il a visiblement été percuté par un train, mais l’enquête est entre les mains de l’office français de la biodiversité de l’Oise, à qui nous offrirons notre concours en cas de besoin."

Une bien triste fin d’autant que l’animal était passé à deux doigts d’être capturé lundi.  Une équipe composée de gendarmes, de sapeurs-pompiers et d’un vétérinaire avait alors tenté de l’endormir. "Il a bien été touché, mais l’effet n’est pas instantané," reprenait le commandant. "Le serval a été plus rapide que tout le monde et s’est échappé par des taillis impénétrables." Le félin sillonnait le sud de l’Oise depuis mi-juillet. Des observateurs l’avaient notamment repéré à Thiverny, Creil ou encore à Gouvieux. 

Enquête en cours pour retrouver un éventuel propriétaire


Si la cause du décès ne semble pas soulever de doutes des questions restent néanmoins en suspens. Entre le collier qui habillait son cou et les différents témoignages des personnes ayant croisés le serval ces dernières semaines, l’animal ne donnait pas l’impression d’avoir peur de l’homme, au contraire. L’enquête visera donc à déterminer s’il avait été apprivoisé et domestiqué, et surtout par qui. 

Rappelons que depuis le 10 août 2004, avoir un serval comme animal domestique est soumis à certaines contraintes juridiques. Outre le besoin d’une autorisation préfectorale pour élevage professionnel, le propriétaire doit aussi détenir un certificat de capacité pour animaux non domestiques.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature faits divers