• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Dans l'Oise, destruction de la cabane des gilets jaunes du Bois de Lihus

La cabane a été détruite ce mercredi 26 juin au bois de Lihus, dans l'Oise. / © France 3 Picardie / G. Giraudeau
La cabane a été détruite ce mercredi 26 juin au bois de Lihus, dans l'Oise. / © France 3 Picardie / G. Giraudeau

Dans l'Oise, la dernière cabane occupée par des gilets jaunes a été démantelée par les forces de l'ordre ce mercredi 26 juin. Construite en décembre, elle se trouvait sur un terrain privé, propriété du groupe Total.
 

Par ML et QD

Quelques coups de pelleteuse, et la dernière cabane du département est détruite. Au Bois de Lihus, secteur de Moyvillers dans l’Oise, et après un dernier petit-déjeuner commun, des gilets jaunes assistaient ce matin au démantèlement de ce qui était leur lieu de rassemblement depuis le 17 décembre.
 

« Ça faisait quand même six mois qu’on était là, explique Claude, foulard corse au front et chasuble sur les épaules. On a vécu tous ensemble. Les fêtes qu’on a faites… On a passé Noël, l’an. Malheureusement, maintenant, c’est fini. Mais il y aura un jour meilleur, je crois ! » « Il y a des gens qui ont pris leur journée pour être ici, parce que c’est important, renchérit Catherine. On se reverra, parce que… Mais ici, c’était notre cabane quoi ! »
 

Des blocs de pierre sont ensuite déposés, pour bloquer l'accès à cette ancienne station-service et empêcher toute reconstruction. Ce démantèlement, tardif, intervient après une plainte déposée en avril dernier par le groupe Total, propriétaire du lieu.
 

Avec ces adieux, le groupe voit la fin d’une époque. Mais certains restent mobilisés. « Pour moi, c’est gilet jaune un jour, gilet jaune toujours, souligne Magalie. Ça ne va pas enlever les gilets jaunes ! » « A la limite, c’est bien que cette cabane tombe, affirme une homonyme, Magali. Maintenant on va être partout, on sera beaucoup moins contrôlables. » Ces gilets jaunes de l'Oise veulent redevenir mobile, occuper les places de villages, mais aussi les ronds points, comme au début du mouvement.
 

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus