Le château de Pierrefonds connaît son plus important chantier de restauration 150 ans après sa reconstruction par Viollet-le-Duc

Commencé au printemps 2022, le montage d'un gigantesque échafaudage vient de s'achever autour du château de Pierrefonds. Le chantier de restauration des façades et toitures de l'aile des Preuses, de la tour Alexandre et de la tour Godefroy de Bouillon devrait s'achever fin 2023.

Situé dans la vallée de l'Oise, à la lisière de la forêt de Compiègne, le château de Pierrefonds est certainement l'un des plus beaux édifices de France. Il reçoit chaque année près de 150 000 visiteurs. 

Construit au XVe siècle sur ordre de Louis d'Orléans, démantelé deux siècles plus tard, puis recréé sur ordre de Napoléon III, le château de Pierrefonds est une interprétation du château médiéval par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui signe là son œuvre la plus magistrale. Entrepris en 1857, le chantier dura plus de vingt ans.

À la fois logis seigneurial et château fort, son apparence en fait un véritable joyau de l'architecture. Mais en cette fin d'été 2022, son aspect a bien changé. Un gigantesque échafaudage pesant 600 tonnes recouvre le mur d'enceinte.

Cet échafaudage servira à apposer le "parapluie" qui enveloppera intégralement l'aile des Preuses. 

Depuis lundi 22 août, "la salle des Preuses est fermée au public et ce, pendant toute la durée des travaux" précise Séverine Cognasson, chargée de communication. Elle sera néanmoins visible grâce à une maquette en bois, conçue par Camille Bloch, de près de 2,20 m de haut installée dans la salle des gardes.

À l'intérieur, les décors peints de la salle des Preuses, conçus par Viollet-le-Duc seront nettoyés et débarrassés de précédentes interventions pour un résultat plus harmonieux et plus proche de son état d'origine. Parallèlement, les menuiseries et les vitraux seront également restaurés.

Ce chantier fait suite aux conclusions d'une étude lancée en 2019. "Un bilan complet des altérations des façades et toitures de cette aile et de la tour Alexandre a mis en lumière les désordres causés par les effets du temps et les eaux de pluie, détaille le Centre des monuments nationaux dans un communiqué. Les façades en pierre sculptée sont en effet dégradées. Les décors peints de la salle des Preuses sont également détériorés en raison de la toiture dont les ardoise sont à bout d’usage, entraînant une mauvaise étanchéité et des infiltrations, à laquelle s’ajoutent le mouvement de la charpente métallique en raison des phénomènes de dilatation-rétractation."

Des soins intensifs

Les travaux sont confiés à l'architecte Pierre Bortolussi, architecte en chef des monuments historiques. Le CMN lance ainsi le plus vaste chantier de restauration du château depuis 150 ans. Les façades et les toitures de l'aile des Preuses, de la tour Alexandre et de la tour Godefroy de Bouillon vont faire peau neuve.

Un pont roulant est mis en place sur cet échafaudage pour acheminer les matériaux depuis l'espace public de la commune, jusqu'à la zone de chantier.

Ce vaste chantier bénéficie d'un soutien du ministère de la Culture, suite à une proposition du CMN, à hauteur de 2 millions d'euros dans le cadre du Plan de relance, sur un budget total de 7 millions d'euros. 

Le château reste ouvert aux visites durant toute la durée des travaux.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité