Un homme de 55 ans mort à Courcelles-lès-Gisors : son frère admet avoir porté le coup de couteau fatal

Dans la nuit du 27 au 28 décembre, un homme de 55 ans est décédé à Courcelles-les-Gisors, dans l'Oise. Le coup de couteau reçu au niveau de la cuisse a bien engendré sa mort. Son frère admet l'avoir porté.

Les conclusions de l'autopsie de la victime viennent d'être rendues. Elle "a permis d'imputer la cause du décès à la perforation de son artère fémorale", d'après un communiqué du procureur de la République de Beauvais. Le rapport révèle aussi d'autres "lésions sur les membres supérieurs et une fracture du doigt".

Le frère de la victime, placé en garde à vue peu après les faits, a reconnu lors de son audition avoir porté le coup.  Des examens réalisés au moment de son arrestation ont également permis de confirmer "une alcoolisation importante".

Le placement en détention provisoire requis

Le mis à cause sera présenté à un juge d'instruction du pôle criminel de l'Oise dans l'après-midi. Le procureur annonce un réquisitoire introductif du "chef d'homicide volontaire avec la circonstance que les faits ont été commis par une personne agissant en état d'ivresse manifeste". Il précise également que "le placement en détention provisoire de l'intéressé, présumé innocent, sera requis".

Les faits s'étaient produits à 00h30 dans la nuit du 27 au 28 décembre, dans le petit village de Courcelles-lès-Gisors, dans l'Oise, à la frontière avec l'Eure. C'était un voisin qui avait appelé les secours. Malgré sa prise en charge par le Samu, la victime, âgée de 55 ans, n'avait pas pu être réanimée. L'origine du différend reste toujours inconnue.