Nourrisson retrouvé mort dans un sac au Quesnoy : le décès pourrait remonter à "quelques jours", une enquête en cours

Les pompiers ont retrouvé le cadavre d'un nouveau-né dans un sac, dans un immeuble en feu du Quesnoy mardi 26 décembre. Une enquête est en cours pour déterminer les causes du décès.

Le corps d'un nourrisson a été découvert dans un sac, le 26 décembre à 17h, dans un immeuble du Quesnoy, commune d'environ 5 000 habitants dans le Nord. Les gendarmes de la brigade de recherches d'Avesnes-sur-Helpe ainsi que le magistrat de permanence du parquet d'Avesnes-sur-Helpe se sont immédiatement rendus sur les lieux. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort du nourrisson.

Un incendie en centre-ville

Plus tôt dans la journée, vers midi, un incendie s'est déclaré dans plusieurs logements du 5 rue Théau, au Quesnoy. S'il n'a fait aucun blessé, les pompiers ont pris le temps de sécuriser la zone, car la charpente était fragile. Quatre de ces logements ont été évacués, et leurs occupants relogés.

Les premières constatations du médecin légiste, appelé sur place, ne pouvaient permettre de déterminer les causes de la mort du nourrisson, laquelle paraissait remonter à quelques jours

Laurent Dumaine

Procureur de la République

Durant leurs fouilles, vers 17 heures, les soldats du feu ont découvert un "sac d'où se dégageait une très forte odeur" témoigne une source proche de l'enquête, ils y ont retrouvé le corps du nourrisson dans un des logements qui n'a pas été touché par l'incendie. "Les premières constatations du médecin légiste, appelé sur place, ne pouvaient permettre de déterminer les causes de la mort du nourrisson, laquelle paraissait remonter à quelques jours", précise Laurent Dumaine, Procureur de la République.

Des auditions et investigations techniques sont en cours pour déterminer les causes de cette mort.

Avec AFP

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité