Un ex-policier placé en détention provisoire après avoir tiré sur trois gendarmes le jour de Noël à Blessy

L'homme de 38 ans qui a blessé légèrement trois gendarmes avec sa carabine le soir du réveillon de Noël, à Blessy, a été placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte pour "tentatives d'homicides sur personnes dépositaires de l'autorité publique" et "destruction de biens destinés à l'utilité ou la décoration publique".

Le soir du réveillon de Noël, un ex-policier de 38 ans s'était retranché chez lui à Blessy, commune près de Béthune. Alors armé d'une carabine, il avait blessé légèrement trois gendarmes. Arrêté dans la nuit du 25 au 26 décembre, le forcené a finalement été placé en détention provisoire le 28 décembre.

Une information judiciaire a été ouverte. L'homme est poursuivi pour "tentatives d'homicides sur personnes dépositaires de l'autorité publique" et "destruction de biens destinés à l'utilité ou la décoration publique", a indiqué le parquet de Béthune.

Intervention du GIGN

Le forcené, un ex-policier de 38 ans, s'était retranché chez lui après y avoir commis des dégradations. La cinquantaine de gendarmes sur place avait essuyé à plusieurs reprises des tirs de carabine. Le GIGN avait donc dû intervenir sur place pour négocier avec le forcené. Ce n'est finalement qu'à 2 h du matin, le 26 décembre qu'ils obtiendront sa reddition, et qu'il sera placé en garde à vue.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place dans Blessy le soir des faits. Les habitants de la commune avaient été invités à rester chez eux le temps de l'opération. 

Le parquet de Béthune indique que le forcené tenait des propos "tantôt suicidaires, tantôt menaçants" et qu'il était alcoolisé (0.68 mg/L d'air expiré).

Avec AFP