VIDEO - "Sa vie se résume à une remorque", One Voice dénonce les conditions de vie d'une éléphante de cirque dans l'Oise

Depuis 15 ans, l'association de protection animale One voice s'intéresse aux conditions de vie de Baby, une éléphante de cirque âgée de 37 ans. L'animal vivrait dans une remorque de camion à Saint-Léger-en-Bray, dans l'Oise, et ne sortirait que le temps des représentations. 

Gilbert Bauer, le dresseur et propriétaire de l'éléphante Baby, est accusé par l'association One voice d'imposer des conditions de vie indignes à l'animal.
Gilbert Bauer, le dresseur et propriétaire de l'éléphante Baby, est accusé par l'association One voice d'imposer des conditions de vie indignes à l'animal. © One voice

Baby est une éléphante née au Kenya. Elle y a été capturée alors qu'elle n'avait que deux ans. Depuis, l'animal est la propriété du dresseur Gilbert "Yeuck" Bauer, installé à Saint-Léger-en-Bray dans l'Oise. À quelques pas du parc des grands félins que tient le frère de Gilbert, Kid Bauer.
 
À 37 ans, Baby a fait plusieurs fois le tour de la France et de l'Europe pour des représentations les plus anonymes comme les plus prestigieuses, par exemple lors du Festival international du cirque de Bayeux en 2009 :
 

Et depuis 15 ans, One voice suit son parcours. Un parcours qui n'a rien de réjouissant selon l'association de protection animale : l'éléphante passerait la majeure partie de sa vie dans la remorque d'un camion. Un bilan dressé après un an d'enquête, "de planques et de filatures". Cette campagne de surveillance a été restituée sur un site internet intitulé "Baby, une éléphante de cirque".

"Sur le site de campagne, nous avons accéléré (sans montage) les trois jours de prises de vue. Baby ne quitte le camion qu'aux heures de représentation, soit 2 heures sur 72 au total, explique l'association. Sa vie se résume à une boite-remorque, dont elle ne peut sortir que pour obéir ! Pendant des mois, au parc Saint Léger, elle ne sortait qu'une heure le samedi et une heure le dimanche. Il ne s'agit pas d'une journée exceptionnelle par-ci par-là : l'enfermement est l'essentiel de sa vie."  
 

Baby, le confinement c’est toute sa vie. Dans un camion from One Voice on Vimeo.

Et de conclure : "Nous avons fait le calcul : Baby passe 96 % de la journée dans le camion lors des représentations, et 100 % les autres jours. Les jours de transport, le camion reste même fermé totalement. Il lui permet à peine de tourner sur elle-même."

L'association dénonce également la santé fragile de Baby : l'éléphante se déplace "au ralenti" et son corps est "maigre et décharné. La masse musculaire de Baby est à présent inexistante ou presque, son échine est comme une crête sur son dos, autour d'une peau ridée et sa patte arrière gauche est totalement déformée".

En mai 2019, One voice avait porté plainte contre Yeuck Bauer pour exploitation irrégulière d’animal non domestique. Le Tribunal correctionnel d’Agen avait alors condamné le dresseur à 500 euros d'amende. L'association de défense des animaux réclame le placement de Baby dans un sanctuaire.

Cette demande a été relayée par Hugo Clément sur son compte Twitter. Le journaliste engagé dans la défense de l'environnement a ainsi directement interpellé Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire : 
 
Une pétition  en ligne a été lancée.

Sur la page Facebook du Parc Saint léger, plusieurs vidéos de Baby se promenant en liberté ont été postées, montrant l'éléphante se promener "en liberté" au milieu des arbres ou s'ébrouer dans une marre : 
 "Et en effet, après le spectacle, Gilbert Bauer marche quelques minutes, Baby casse des branches à ses côtés, c’est l’illusion de la liberté", dénonce les bénévoles de One voice qui ont observé plusieurs fois la scène.

Sur le plan du parc est identifié "l'enclos de l'éléphant", celui de baby. mais selon les bénévoles de One voice qui se sont rendus sur place, ce n'est "qu’un terrain en friche, délimité par un fil mal accroché aux arbres, à la lisière de la forêt". Durant les 7 mois d'enquête sur place, "jamais elle n’a mis les pieds dans l’enclos de l’éléphant" déplore l'association.

Nous avons tenté de joindre Yeuck Bauer. Toutes nos tentatives sont restées à ce jour infructueuses.

Lorsque le confinement a commencé, les bénévoles de One voice ont suivi le camion de Baby jusque dans le sud de la France. "Le camion remorque est parqué en face d’un hangar. Jusqu’à notre départ, Baby n’en sortira pas", précisent-ils. C'est là qu'a pris momenténament fin leur enquête.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter