Agent du fisc tué à Bullecourt : des obsèques chargées en émotion

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler .

Les obsèques de Ludovic Montuelle, agent du fisc tué la semaine dernière à Bullecourt (62), ont eu lieu ce matin à Avion. Ses proches, mais aussi des hommes politiques et une foule d'anonymes, ont fait le déplacement.

Depuis la publication de son avis de décès, nombreux sont ceux qui, même de loin, ont voulu apporter leur soutien aux proches de Ludovic Montuelle. "Je m’associe par ce message à toutes celles et ceux qui pleurent la disparition de Ludovic. Mes pensées accompagnent ses proches dans cette douloureuse épreuve. Je vous adresse mes plus sincères condoléances", écrit par exemple une ancienne collègue.

Ce 30 novembre, à 9h30, ont eu lieu les obsèques de cet agent du fisc tué dans l'exercice de ses fonctions. Il a été inhumé dans sa commune d'Avion, dans le Pas-de-Calais. Le ministre Gabriel Attal, le préfet du Pas-de-Calais et le député NUPES Jean-Marc Tellier, ont fait le déplacement pour honorer la mémoire de Ludovic Montuelle. De nombreux anonymes se sont également déplacés, installés à l'extérieur d'une église déjà pleine, sous des auvents. 

Né à Amiens, Ludovic Montuelle faisait partie d'une fratrie de cinq frères et soeurs. Sa famille, d'origine polonaise, s'était installée dans le Pas-de-Calais dès les années 1820. 

Le lundi 21 novembre, il s'était rendu sur la commune de Bullecourt, dans le Pas-de-Calais, en compagnie d'une inspectrice, pour vérifier la comptabilité d'un brocanteur établi en auto-entrepreneur. Le brocanteur avait séquestré les deux agents, avant de tuer l'inspecteur puis de se donner la mort par arme à feu.



L'inspecteur principal des finances publiques, âgé de 43 ans, est décédé "de plusieurs coups de couteau portés dans le dos et au thorax". Ce meurtre, selon le procureur d'Arras, pourrait avoir été prémédité. 

Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a annoncé le 27 novembre la décision du gouvernement de décerner à Ludovic Montuelle la légion d'honneur à titre posthume, avec la distinction "mort au service de la France."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité