Inondations : Béchu avec Attal dans le Pas-de-Calais, "La nature nous rappelle la nécessité de changer nos règles"

Après le nouvel épisode d'inondations qui a frappé le Pas-de-Calais en ce début de mois de janvier, Christophe Béchu a participé à une réunion au Conseil Départemental à Arras, avant de rejoindre Gabriel Attal à Clairmarais. En présence des représentants des collectivités, cette réunion devrait apporter des solutions pour que de telles crues ne se reproduisent plus.

Les politiques ont fait le déplacement ce mardi 9 janvier dans le Pas-de-Calais. Si Gabriel Attal est attendu à Clairmarais pour sa première sortie en tant que Premier Ministre, Christophe Béchu, ministre de la Cohésion du Territoire et de la Transition Ecologique s'est rendu au Conseil Départemental d'Arras pour s'entretenir avec les représentants des collectivités, dans l'espoir de pouvoir apporter des réponses aux sinistrés des crues de ce mois de janvier dans le Pas-de-Calais.

Des solutions qui seront annoncées par Gabriel Attal

À la sortie de la réunion d'Arras, Christophe Béchu s'est rendu à Clairmarais pour accueillir le nouveau Premier Ministre. "C'est plein de sens qu'il décide de venir ici dans le Pas-de-Calais pour sa première sortie sur un territoire qui est particulièrement sinistré, pour lequel il y avait une réunion calée de longue date cet après-midi", commente le ministre de la Transition Ecologique.

Concernant les réponses à apporter aux sinistrés, Christophe Béchu laissera son nouveau Premier Ministre les annoncer. "Le fait que ce soit le Premier Ministre qui vienne faire ces annonces c'est très riche de sens dans la manière dont il entend conduire sa mission et sur la mobilisation de tout le pays".

Il faut qu'on change la façon de voir les choses et qu'on sorte d'habitudes dans lesquelles on était. La nature nous rappelle la nécessité de devoir changer nos règles.

Christophe Béchu

Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion du territoire

Néanmoins, entouré de Gabriel Attal et Xavier Bertrand venus à la rencontre des sinistrés, Christophe Béchu constate que "cet épisode exceptionnel permet de mesurer qu'on ne peut pas continuer à avoir des territoires qui gèrent l'eau avec des frontières administratives qui ne correspondent pas forcément à ce que sont les zones d'expansion des crues". Face à une gérante de café qui subit sa deuxième inondation en deux mois, et qui déplore l'absence d'accompagnement de l'Etat, le ministre admet qu'il "faut qu'on change la façon de voir les choses et qu'on sorte d'habitudes dans lesquelles on était. La nature nous rappelle la nécessité de devoir changer nos règles."

Dans l'attente de réponses plus concrètes, Gabriel Attal et Christophe Béchu continuent d'aller à la rencontre des sinistrés de Clairmarais.