• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Main Square Festival 2019 : on a visité pour vous le Bastion, la 3ème scène 100% régionale inaugurée cette année

Le Bastion, la nouvelle scène inaugurée cette année au Main Square, se situe au pied de la grande roue. / © Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
Le Bastion, la nouvelle scène inaugurée cette année au Main Square, se situe au pied de la grande roue. / © Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais

Le Bastion de la Reine, dernière-née des scènes du Main Square, est inaugurée cette année. La programmation se veut 100% régionale, l’occasion de découvrir des talents des Hauts-de-France.
 

Par Martin Vanlaton

La scène est située en retrait de la Main Stage, au milieu des arbres de la Citadelle. Face à elle, un amphithéâtre de verdure permet aux spectateurs curieux de s’installer confortablement. Un coin parfait pour boire un verre et écouter du bon son tranquillement, loin de la foule compacte de la place d’Armes.
 
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
 
L'esplanade devant le Bastion, nouvelle scène du Main Square, vue depuis la grande roue. / © Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
L'esplanade devant le Bastion, nouvelle scène du Main Square, vue depuis la grande roue. / © Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais

 Bien que plus petite en taille comparée aux deux autres scènes, le Bastion accueille des artistes régionaux talentueux. Certains sont connus, d’autres moins. Une manière de découvrir le gratin de la scène musicale des Hauts-de-France.

Pour exemple, la soirée d’inauguration vendredi soir a vu se succéder sur le Bastion trois groupes nordistes : le duo Dimanche, le rappeur fou Ben et le groove suave des lillois Nouveaux Climats. Les concerts sont épurés, loin des scénographies à l’américaine des têtes d’affiche du festival.
 

Ambiance kermesse


Derrière la butte de verdure, l’atmosphère nous plonge dans une sorte de kermesse des années d’antan. Jeux anciens, friteries comme seul les Hauts-de-France peuvent proposer… L’ambiance est conviviale et le public intergénérationnel.
 
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
 
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais

Cerise sur le gâteau, un bar à eau en libre-service permet aux festivaliers les plus déshydratés de se prendre quelques minutes de répit pour siroter un verre d’eau entre deux bières. Et juste à côté, une grande roue accueille les familles et les plus jeunes en quête de calme, bien loin des pogos et du son des scènes principales. Un véritable havre de paix, on vous le dit.
 
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
© Yann Fossurier, France 3 Nord Pas-de-Calais
 

Focus sur Weekend Affair, un groupe lillois en vogue


Ils sont deux. Louis Aguilar, veste de costume, lunettes de soleil et tatouages sur les mains. Cyril Debarge, chemise blanche impeccable, chaussures cirées et cheveux plaqués en arrière. Hipsters diront certains, simplement ancrés dans leur époque pour d’autres. Les deux sont lillois et ont entamé leur collaboration en 2012.

Hier, ils étaient au festival Hello Birds, en Normandie. Aujourd’hui, ils se produisent à Arras sur la nouvelle scène du Main Square. "Le Main Square, c’est un gros truc, donc on en avait entendu parler. On a halluciné en arrivant, on s’est même perdus" raconte Cyril. 40 minutes sur scène, un peu claqués de leur prestation de la veille, le duo assure un concert sans fausse note qui plait à tous les festivaliers.
 

Leur musique pourrait s’apparenter à un genre de pop estivale. "Electro pop folk, rien de neuf sous le soleil "explique Cyril, "on cherche pas à révolutionner la musique, on mise plutôt sur la combinaison de nos deux personnalités." La voix est grave, les synthés pétillent et l’ensemble créé une atmosphère vaporeuse et tranquille. Sur scène, les deux prennent leur temps et ça fait du bien, "on a eu un vrai retour du public, c’était génial."

Leur dernier album, "Du Rivage" sorti en 2018, est produit par Yuksek et arrangé par Albin de la Simone. Rien que ça. Mais ils ne prennent pas la grosse tête. "Nous ce qu’on veut, c’est être sincère." Pari réussi. Pour preuve, Cyril nous explique qu’à la fin du concert, "Sabine et Christophe de Paris sont même venus me voir pour me demander une photo ensemble." De vraies stars, on vous dit. 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

suivez tout le Main Square Festival

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus