Puma en liberté : un nouveau témoignage "vague" d'une automobiliste à une vingtaine de kilomètres d'Arras

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Mezerette
Un jeune puma photographié en gros plan - Photo d'illustration
Un jeune puma photographié en gros plan - Photo d'illustration © Pixabay

Mercredi 1er décembre, une conductrice a rapporté à la gendarmerie avoir vu un "animal à longue queue", sur la RN25, à une vingtaine de kilomètres d'Arras. Les forces de l'ordre n'ont rien observé sur place et restent prudentes.

Le mystère du puma refait surface. Après plus d'un mois sans nouvelle du félin, un nouveau témoignage d'une automobiliste, révélé par La Voix du Nord, fait état d'une apparition, mercredi 1er décembre, sur la RN 25, à une vingtaine de kilomètres d'Arras, "d'un animal sombre à longue queue".

"Je me rendais à Beaumetz-lès-Loges depuis Saulty, vers 11 heures, quand mon fils de 7 ans l’a aperçu dans un champ", témoigne la conductrice, auprès de nos confrères. Des paroles qu'aurait confirmé un chauffeur de poids lourd.

"Une description trop vague"

Une patrouille de gendarmerie de Saint-Pol-sur-Ternoise s'est rendue sur place trois heures après l'alerte. "Des recherches ont été faites, mais dans l'état, la description est trop vague, et l'information n'est pas confirmée", fait savoir le capitaine de gendarmerie.

Le félin avait été observé pour la première fois le 13 octobre dans le secteur d'Auxi-le-Chateau. Un important dispositif de sécurité avait alors été déployé, réunissant des gendarmes, un hélicoptère et des vétérinaires. Avec pour objectif de capturer la bête ou la tuer, en cas de danger.

"On continue nos vérifications"

Des associations de protection ont également apporté leur aide pour traquer et capturer le félin, pour éviter l'abattage, autorisé par la préfecture du Pas-de-Calais. Une pétition en ligne a d'ailleurs récolté près de 60 000 signatures pour demander "la capture vivante" de l'animal.

Ce nouveau témoignage n'apporte pas de preuve tangible d'existence de ce puma. "On continue nos vérifications", indique la gendarmerie. Le mystère reste entier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.