• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Wancourt : l'appel au secours du boulanger de la commune

Arnaud Quesnoy a lancé un appel à l'aide pour sauver son commerce, ouvert en 2015 / © France 3 Nord-Pas-de-Calais
Arnaud Quesnoy a lancé un appel à l'aide pour sauver son commerce, ouvert en 2015 / © France 3 Nord-Pas-de-Calais

Le gérant de la boulangerie de Wancourt a lancé un appel à l’aide pour sauver son commerce. Victime de la concurrence des grandes surfaces, il pourrait être contraint de fermer boutique.
 

Par Sami Sadik avec Martin Vanlaton

Dans le centre de Wancourt, une petite commune proche d'Arras, la boulangerie lance un appel à l'aide. Fondé en 2015, l'établissement est au bord de la fermeture.

Anthony Quesnoy, gérant de la boulangerie, se lève chaque matin pour pétrir et cuire son pain, mais avec 140 euros de chiffre d’affaires quotidien, il ne s'en sort plus. Son salarié touche difficilement le Smic et le boulanger ne s’est pas versé un salaire depuis trois ans. Il touche 260 euros de RSA et pour manger, il doit compter sur les Restos du cœur.
 
La boulangerie de Wancourt menacée de fermeture


La boulangerie avait connu des débuts prometteurs mais désormais seuls quelques clients fidèles poussent la porte de l’établissement le matin.
 

La concurrence d'une boulangerie industrielle


Pourtant, Anthony Quesnoy ne veut pas abandonner. « Cette boulangerie c’est mon bébé, je me suis investi, mon collègue aussi, on a envie de rester, je ne peux pas fermer cet endroit », confie-t-il.
 
Le salarié d'Arnaud Quesnoy gagne difficilement le Smic / © France 3 Nord-Pas-de-Calais
Le salarié d'Arnaud Quesnoy gagne difficilement le Smic / © France 3 Nord-Pas-de-Calais


Comme beaucoup de commerces de petits villages, il subit la concurrence des grandes surfaces. L’an dernier, une boulangerie industrielle a ouvert à quelques kilomètres de Wancourt.

Pas de quoi décourager ses clients les plus fidèles. « Pourquoi je devrais sortir ma voiture tous les jours pour aller chercher mon pain alors que je peux venir le chercher à pied ici », s’interroge un client.

Un nombre de boulangeries en baisse


Comme à Wancourt, de nombreux petits établissements sont menacés. La France est passée en-dessous du seuil de 29 600 boulangeries selon le baromètre du boulanger 2018. Plus de 1 000 établissements ferment chaque année depuis 2013.
 


« Si je suis contraint de fermer, ce sera un calvaire », craint Anthony Quesnoy. Pour les habitués de la boulangerie, l’enjeu est aussi de sauver l’activité dans le centre de Wancourt. « Le village meurt, il faut le faire comprendre aux gens », explique une cliente.
 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus