"J’ai été négligent" : Jean-Paul Delevoye s'exprime, six mois après sa démission du gouvernement

Publié le
Écrit par Q.V
© DOMINIQUE FAGET / AFP

L'ancien maire de Bapaume est revenu sur ces derniers mois dans un entretien à La Voix du Nord.

Silence radio pendant six mois. Depuis sa démission du gouvernement, le 16 décembre, après une semaine de révélations sur ses activités et mandats non déclarés, l'ancien haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye s'exprime ce lundi dans les colonnes de La Voix du Nord.

L'ancien maire de Bapaume (Pas-de-Calais) s'y confie sur ce "moment compliqué", qu'il compare à un "syndrome Bérégovoy". Pierre Bérégovoy avait été Premier ministre de François Mitterrand de 1992 jusqu'à son suicide, en 1993, après avoir été accusé de corruption. "À un moment donné, vous ne sortez plus de chez vous", a-t-il expliqué à nos confrères. "J’ai bâti ma vie sur la probité et, en trois minutes, vous perdez tout. Le traumatisme a été profond".

"Je le répète, j’ai été négligent", ajoute celui qui n'exerce plus de mandat électif. "Je n’ai aucune excuse à chercher." Il exclut d'ailleurs un retour en politique, estimant que "la violence dont j’ai fait l’expérience était une façon de me dire de céder ma place".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.