Berck : La Fondation Hopale ouvre un hôtel hospitalier

A Berck, la Fondation Hopale a ouvert un hôtel hospitalier depuis janvier dernier. Un établissement unique en son genre dans la région. Il permet d'accueillir dans les meilleures conditions des patients et leurs proches à deux pas de l'institut médico-chirugical et du centre de rééducation. 

L'hôtel hospitalier Hopalia a ouvert ses portes en janvier dernier. Un établissement où patients et leurs proches peuvent loger à deux pas de la Fondation Hopale.
L'hôtel hospitalier Hopalia a ouvert ses portes en janvier dernier. Un établissement où patients et leurs proches peuvent loger à deux pas de la Fondation Hopale.

C'est un lieu unique dont peut profiter Betty Jurkowiak. Elle est originaire de la Somme près d'Amiens mais depuis janvier elle vit à Berck dans un appartement un peu particulier. Il est lumineux et la décoration est soignée mais surtout il se trouve à deux pas de la Fondation Hopale où son mari a été hospitalisé d'urgence : "Ce qui est intéressant, c'est que je suis vraiment à côté de l'hôpital. Si je suis appelée en urgence, je n'ai pas besoin de prendre la voiture, je peux m'y rendre à pied en moins de cinq minutes. C'était inconcevable pour moi de rester loin de mon mari qui a eu un AVC et puis toutes les conditions sont réunies dans cet appartement pour se sentir comme à la maison" nous confie Betty. 

Betty Jurkowiak originaire de la Somme près d'Amiens loge dans un appartement d'Hopalia pour être près de son mari hospitalisé à la Fondation Hopale.
Betty Jurkowiak originaire de la Somme près d'Amiens loge dans un appartement d'Hopalia pour être près de son mari hospitalisé à la Fondation Hopale. © Capture écran / France 3 Littoral Hauts-de-France

Des logements adaptés aux patients 

L'appartement qu'elle occupe fait partie des vingt logements temporaires d'Hopalia. L'hôtel hospitalier a été ouvert en janvier dernier par la Fondation Hopale qui gère les établissements de santé berckois, à savoir l’institut Calot et le centre Calvé. Un endroit où on accueil les accompagnants mais aussi les patients eux-mêmes : "La particularité des chambres c'est qu'elles sont adaptées pour les personnes à mobilité réduite. On y trouve des lits électriques par exemple qu'on peut utiliser avec une télécommande pour ceux qui rencontrent des difficultés avec le lever et le coucher" explique Isabelle Faucoeur, la responsable des logements Hopalia.

Louise est une personne à mobilité réduite. Elle vient de Rouen et séjourne à Hopalia durant deux semaines car elle suit à l'institut Calvé à Berck des cours de conduites adaptées pour passer son permis: "S'il n'y avait pas cette alternative, j'aurais sûrement dû être hospitalisée sans avoir de compagnie. Là je suis avec une amie, la chambre est conviviale, je suis autonome, ça fait du bien" confie la jeune femme de 19 ans. 
C'est exactement ce que voulait la Fondation Hopale en créant ce lieu : "En logeant dans un de ces appartements, le patient aura un meilleur confort, il n'a pas à subir les visites d'infirmières toutes les heures et ne pas avoir à dormir dans un lit médicalisé. Il faut le dire, les chambres ont tendances à être un peu austères voir strictes" noux explique la responsable d'Hopalia.

Le salon de l'un des vingt logements de l'hôtel hospitalier de la Fondation Hopale à Berck.
Le salon de l'un des vingt logements de l'hôtel hospitalier de la Fondation Hopale à Berck. © Capture écran / France 3 Littoral Hauts-de-France

Des nuits prises en charges par la mutuelle

Isabelle Faucoeur ajoute : "Cette alternative coûtera moins cher à la sécurité sociale car le patient n'a plus qu'à effectuer un petit séjour à l'hôpital et intégrer ensuite l'hôtel hospitalier"

Il faut compter quanrante-cinq euros pour une nuit dans une chambre à Hopalia, une somme prise en charge par les mutuelles. L'aménagement de cet hôtel hospitalier à coûté environ 1,3 millions d'euros financés sur les fonds propres de la Fondation Hopale et du mécénat.

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société