Thalassa jette l'ancre à Berck-sur-Mer à la rencontre de ses sauveteurs en mer

SNSM, sapeurs-pompiers, marine nationale... Installée depuis une semaine à Berck, sur la Côte d'Opale, Thalassa suit le quotidien de ces sauveteurs, entre exercices et interventions réelles. Pour son réalisateur, Antoine Mora, c'est l'occasion de dévoiler les visages des anges gardiens du littoral.

Une équipe de Thalassa est en tournage à Berck-sur-Mer et ses environs depuis jeudi 6 mai, pour raconter le quotidien des sauveteurs du littoral.
Une équipe de Thalassa est en tournage à Berck-sur-Mer et ses environs depuis jeudi 6 mai, pour raconter le quotidien des sauveteurs du littoral. © Thalassa

Une fois n'est pas coutume, Thalassa a posé ses valises sur la Côte d'Opale ces derniers jours. Plus précisément à Berck-sur-Mer, près de la baie d'Authie dans le Pas-de-Calais, où l'équipe de tournage est partie à la rencontre des sauveteurs qui interviennent auprès des randonneurs, des kitesurfeurs ou encore des migrants.

"Donner un visage à ces anges gardiens" du littoral, telle est l'ambition affichée par Antoine Mora,  le réalisateur de l'émission de France 3.

Thalassa a embarqué avec un hélicoptère de la Flottille 35F de l'aviation navale, spécialisé dans les interventions en mer, notamment l'hélitreuillage.
Thalassa a embarqué avec un hélicoptère de la Flottille 35F de l'aviation navale, spécialisé dans les interventions en mer, notamment l'hélitreuillage. © Thalassa

Trois corps de métier seront mis à l'honneur dans l'émission maritime: la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) située à Berck, les sapeurs-pompiers de Berck, la Flotille 35F de l'aéronautique navale basée au Touquet.

L'équipe de tournage est arrivée jeudi 6 mai dans le Pas-de-Calais, pour une douzaine de jours de tournage. Elle est constituée d'un réalisateur, un journaliste reporter d'images, un preneur de son et ponctuellement d'un droniste.

Focus sur les dangers de la baie d'Authie

"SOS en baie d'Authie". Voilà qui pourrait être le titre du grand reportage (d'environ 30 minutes) qui sera diffusé probablement à la fin de l'année 2021.

Car le tournage a lieu principalement sur la baie d'Authie, située à cheval entre les départements du Pas-de-Calais et de la Somme. "Elle est moins connue que la baie de Somme, mais plus sauvage, explique Antoine Mora. Et il y a un fort risque de noyade ou d'isolement sur les bancs de sable lorsque que la marée est haute." Dans le viseur des sauveteurs, les randonneurs sur le trajet de Fort-Mahon à Berck.

Des exercices "au plus près du réel"

Justement, jeudi 6 mai, pour les besoins du tournage, un exercice de sauvetage sur la baie d'Authie a été mené conjointement par la SNSM et les sapeurs-pompiers de Berck. Le scénario ? "Des gens se sont retrouvés bloqués sur le banc de sable à marée haute, ils partaient à la dérive et nous avons dû intervenir, détaille Guy Lardé, président de la SNSM à Berck. On a essayé d'être au plus près de la réalité."

Tournage avec la SNSM de Berck.
Tournage avec la SNSM de Berck. © Thalassa

D'autres exercices ont eu lieu, filmés par l'équipe de tournage. Thalassa a également suivi une "vraie" intervention en mer auprès d'un kitesurfeur après que ce dernier a déclenché les secours en mer en appelant le 196.

Les reporters restent aux aguets pour accompagner des sorties dans les conditions du réel. Hélitreuillage d'un pêcheur sur son bateau ? Sauvetage d'une embarcation de migrants à la dérive ? Intervention après le malaise d'un touriste sur les falaises du Cap Gris-Nez ? Les dangers sont multiples, les modes opératoires également.

"Tout le monde regarde Thalassa ici"

"Les gens sont très heureux de nous revoir, raconte Antoine Mora, grand reporter à Thalassa depuis 1990, et auteur de plusieurs reportages dans la région. Ils nous demandent toujours : "Mais ça passe quand Thalassa ? Ça existe toujours ? Merci, on adore !"" Depuis 2017, l'émission de feu Georges Pernoud a été chamboulée, perdant sa case phare du vendredi soir, pour aujourd'hui être programmée le dimanche après-midi.

Mais la marque garde la cote auprès des amoureux de la mer. "Je pense que toute l'équipe regarde Thalassa ici, raconte Guy Lardé de la SNSM de Berck. C'est rare qu'on rate une émission."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale nature parcs et régions naturelles thalassa sorties et loisirs