Une entreprise américaine choisit de s'implanter près de Béthune, une centaine d'emplois attendus pour 2024

L'entreprise Corning, qui produit des éléments de laboratoires en plastique, s'installera à Ruitz, dans la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, non loin de l'ancien site de Bridgestone.

A une dizaine de kilomètres de l'ancien site de l'usine de Bridgestone qui a fermé ses portes il y a tout juste un an, une nouvelle entreprise s'apprête à s'implanter. Les Américains de Corning vont investir la zone industrielle de Ruitz, de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, pour y installer une antenne de leur entreprise.

D'après un communiqué de la communauté d'agglomération, Corning installera "un grand campus de production et de distribution de consommables de laboratoires en France" qui comptera une dizaine d'hectares. Le site de Ruitz sera spécialisé dans la fabrication de produits pour les laboratoires et les hôpitaux, comme des éprouvettes. "Ce projet pourrait créer à terme plus d’une centaine d’emplois", indique également le communiqué. Pour le moment, on parle de recrutements pour 2024. 

L'objectif de Corning est d'importer de moins en moins de produits depuis les Etats-Unis. Cette entreprise compte déjà quatre sites en France. L'un d'entre eux se situe à Borre dans le Nord. Corning y a racheté l'entreprise Gosselin en 2010. Celle-ci fabrique des produits en plastique. Le site de la société indique qu'elle fournit "industries alimentaires, laitières, environnementales et pharmaceutiques" avec des produits comme "des bouteilles, des contenants, des tubes". Plus de 200 personnes sont employées à Borre.

L'entreprise américaine a été créée en 1851 et emploie 60 000 salariés à travers le monde. En Europe, elle est également présente aux Pays-Bas, en Suisse ou encore en Espagne. La communauté d'agglomération a d'ailleurs indiqué que la zone de Ruitz était "en concurrence direct avec la Pologne et les Pays-Bas". "La connectivité des transports, l’accessibilité logistique de la région depuis son centre de distribution d’Amsterdam et le bassin d’emploi permettant de trouver l’ensemble des profils nécessaires pour le projet, ont été déterminants dans la décision finale du groupe", assure la communication de Béthune-Bruay.

"Un signe de vitalité de cette zone"

L'implantation de cette entreprise dans cette zone industrielle créée dans les années 1970 alors que la commune travaillait sur sa reconversion après le charbon, est accueillie avec beaucoup de "satisfaction" par le maire de Ruitz, Jean-Pierre Sansen. Informé depuis quelques semaines de cette décision prise entre la société et la communauté d'agglomération, Jean-Pierre Sansen voit cela comme "un signe de vitalité de cette zone qui va s'étendre aux communes avoisinantes, Houchin et Haillicourt"

C'est également un dossier suivi de près par Agnès Pannier-Ruchacher, ministre de l'Industrie. Elle "salue l'aboutissement de ce projet", a indiqué son service de communication. La ministre connaît la région : elle figurait sur la liste du candidat LREM Laurent Pietraszewski dans les Hauts-de-France, pour les élections régionales de 2021. Alors qu'elle était pressentie pour se présenter dans la 12e circonscription de Pas-de-Calais, pour les élections législatives de juin 2022, elle a finalement renoncé le 7 mai dernier, expliquant dans un communiqué que son "engagement ne prendra pas la forme d'une candidature aux élections législatives, mais d'un collectif qu'elle souhaite constituer sur le long terme pour le bassin minier et ses habitants".

L'annonce d'une centaine de nouveaux emplois dans le secteur est également bien accueillie dans un contexte où on parle plus souvent de pertes que de créations d'emplois dans la région. En avril 2021, l'usine Bridgestone a définitvement fermé ses portes à Béthune. Elle comptait 863 salariés. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité