Dans le Boulonnais, la traque à la fuite d'eau est quotidienne

Publié le

Le 26 août dernier, le Boulonnais a été placé en alerte sécheresse renforcée par la préfecture du Pas-de-Calais. Sur le terrain le fournisseur d'eau traque au quotidien les fuites sur le réseau pour préserver la ressource.

Muni de son drôle de stéthoscope, Stéphane David ausculte le sous-sol de Boulogne-sur-Mer. Dans son casque, il entend un petit crépitement : c'est signe que tout va bien.

"Cet appareil est un hydrosol, ça me permet d'écouter les bruits suspects sur le réseau d'eau. Si j'ai une fuite, je vais entendre un sifflement et après à moi de déterminer d'où provient le problème", explique le chasseur de fuites.

1000 km de canalisations dans la communauté d'agglomération du Boulonnais

Chaque année, Véolia, le fournisseur d'eau potable de la communauté d'agglomération du Boulonnais inspecte 400 km de canalisations sur un réseau qui compte 1000 km de tuyaux. "Il faut imaginer ce réseau comme un organisme vivant dans lequel circule de l'eau avec des pressions différentes et qui subit des sollicitations comme le terrain, la température, l'activité" explique Rudy Baillet, manager local "Eau pays du Boulonnais". Et en période de sécheresse, les sols bougent et fragilisent davantage ce maillage.

Dans un contexte de tension sur la ressource, la traque contre les fuites s'intensifie car une simple casse sur le réseau peut représenter une perte de 6 m3 par heure. Alors, il faut rendre ce réseau souterrain visible. Pour cette raison, en plus des contrôles quotidiens réalisés par les chasseurs de fuites, toutes sortes de capteurs, débitmètres, sondes sont installés dans le sol. Ils envoient régulièrement des informations qui sont traitées par les agents de l'entreprise. Une automatisation qui permet de réagir très rapidement en cas de problème.

19% de pertes dans le réseau

"Chaque jour, des équipes analysent des courbes qui représentent l'ensemble du réseau de la CAB ( Communauté d'Agglomération du Boulonnais). Elles surveillent les volumes mis à disposition et alertent dès qu'elles constatent une dérive", explique Rudy Baillet. L'idée c'est de réparer les fuites le plus vite possible. "Aujourd'hui, le rendement de la CAB est de 81 % se félicite Rudy Baillet, c'est plus que la moyenne nationale mais il nous faut améliorer ces résultats pour réduire au maximum ces pertes en eau et préserver la ressource."

Chaque jour, 22 millions de m3 d'eau potable sont distribués à 60 000 abonnés dans le Boulonnais. Le fournisseur d'eau estime à 4 millions le nombre de litres qui se perdent quotidiennement dans le réseau à cause des fuites.

Le fournisseur d'eau met à la disposition des particuliers une application "Véolia et moi" qui leur permet de contrôler régulièrement leur consommation et d'être alertés en cas de surconsommation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité