Festival de Cannes : le film "Les pires", tourné à Boulogne-sur-Mer, remporte le prix Un certain regard

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yacha Hajzler

Tourné à Boulogne-sur-Mer, le film "Les pires" de Lise Akoka et Romane Guerret raconte l'histoire de quatre adolescents de la cité Picasso, recrutés pour tourner un film lors d'un casting sauvage. ll vient d'être primé au festival de Cannes.

Deux réalisatrices, deux films tournés dans le Nord, deux prix au festival de Cannes. Le film "Les pires" de Lise Akoka et Romane Guerret a remporté ce 27 mai le prix de la sélection Un certain regard au festival de Cannes. Tourné à Boulogne-sur-Mer, le long-métrage qui mêle fiction et réalité raconte l'histoire de quatre adolescents de la cité Picasso qui, après un casting sauvage, entament le tournage d'un film. 

Les réalisatrices ont toutes deux commencé leur carrière en passant par le casting sauvage ou le coaching pour enfants acteurs, et avaient déjà tenté cette expérience hybride en 2016, avec le court-métrage "Chasse Royal", qui porte le nom d'un quartier de Valenciennes. Le film avait été sélectionné et primé lors de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes l'année suivante, pour la plus grande fierté des habitants de Valenciennes. 

Cinéma et quartiers, deux milieux "que tout semble opposer"

"Pour préparer Les Pires, nous sommes retournées dans ce quartier qui nous avait tant inspirées, avec l’envie de continuer à faire dialoguer deux milieux que tout semble opposer : celui d’un quartier populaire et celui du cinéma, explique Lise Akoka. Mais à la base de ces deux films, il y a surtout notre passion commune pour le monde de l’enfance accidentée, qui fait écho à des préoccupations intimes pour chacune d’entre nous." En effet, les deux jeunes acteurs masculins du film, Timéo Mahaut et Loïc Pech, ont tous les deux été rencontrés dans un foyer d'accueil. 

Dans le premier film du duo de réalisatrices, c'est la jeune Angélique Gernez, 13 ans, qui avait crevé l'écran. Elle revient dans ce second film où elle interprète la soeur de l'un des personnages, mais le nouveau visage du long-métrage, c'est la jeune comédienne Mallory Wanecque, 15 ans, dans le rôle de Lilly. 

Les pires, de Lise Akoka et Romane Guerret, en salles le 12 novembre.