Wimereux : 63 migrants, dont de nombreux enfants, pris en charge après une tentative de traversée de la Manche

Une soixantaine de migrants, parmi lesquels 22 enfants, ont été pris en charge mercredi sur la plage de Wimereux (Pas-de-Calais) après l'échec de leur tentative de traversée de la Manche, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Une vingtaine de migrants ont été pris en charge ce mercredi matin au port de Calais, après avoir tenté de traverser la Manche.
Une vingtaine de migrants ont été pris en charge ce mercredi matin au port de Calais, après avoir tenté de traverser la Manche. © FLAVIEN BELLOUTI - FRANCE 3 NPDC
Soixante-trois personnes -31 hommes, 10 femmes et 22 enfants- ont été retrouvées sur cette plage proche de Boulogne-sur-Mer, selon le décompte fourni par la préfecture.

"Ces personnes ont été rapidement prises en charge par les pompiers. Leur état n'inspirant pas d'inquiétude, elles n'ont pas dû être transportées au centre hospitalier de Calais", a indiqué la préfecture, précisant que 55 d'entre elles avaient été "mises à l'abri dans un centre d'accueil du Pas-de-Calais".

Une météo favorable a incité des migrants à entreprendre la traversée par bateau dans la nuit de mardi à mercredi, alors que ces tentatives de traversées clandestines se sont multipliées ces derniers mois, malgré les risques et la mobilisation d'importants moyens de surveillance.
A droite, un des bateaux de migrants secourus
A droite, un des bateaux de migrants secourus © Benjamin Papin - Marine nationale
© Benjamin Papin - Marine nationale

Plus de 1000 migrants interceptés

Dans cette même matinée de mercredi, une vingtaine d'autres migrants ont été secourus au large et ramenés au port de Calais (voir photo).

Mi-août, le corps d'un migrant soudanais de 28 ans avait été retrouvé sur une plage de Sangatte (Pas-de-Calais). Il avait tenté de traverser la Manche sur un petit canot pneumatique, en compagnie d'un adolescent soudanais.

Selon un décompte effectué par l'AFP, au moins 1.020 migrants ont été interceptés en mer depuis début janvier par les autorités françaises, tandis qu'ils tentaient de traverser la Manche à l'aide d'embarcations de fortune ou à la nage.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration faits divers