Coronavirus - Bruay-la-Buissière : deux personnes en garde à vue pour défaut d'attestation de déplacement

Deux jeunes hommes ont été interpellés jeudi 19 mars et placés en garde à vue à Bruay-la-Buissière, pour avoir participé à un rassemblement sur la voie publique sans attestation dérogatoire. Ils avaient déjà été verbalisés plusieurs fois pour les mêmes faits.
© FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NPDC
L'affaire fera sans doute office d'exemple. Deux jeunes hommes âgés de 18 et 24 ans ont dormi en cellule dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le cadre d'une mesure de garde à vue pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Les deux individus ont été interpellés pour défaut d'attestation de déplacement, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19.
 


Déjà verbalisés


Jeudi vers 16 heures, les deux hommes étaient rassemblés sur un terrain communal avec quatre autres personnes, quand ils ont été aperçus par une patrouille de la police nationale.

Tout le monde a pris la fuite à la vue des fonctionnaires, qui ont quand même pu procéder à une interpellation. Celle d'un homme de 24 ans, déjà bien connu de leurs services, qui n'avait pas d'attestation de déplacement. Ce dernier avait déjà été verbalisé (amende de 135 euros) la veille et de nouveau "averti" le matin-même pour les mêmes faits. Il a été emmené au commissariat et placé en garde à vue. 

Un peu plus tard, peu avant 19 heures jeudi, l'un de ses comparses était arrêté à son tour. Lui avait écopé de deux amendes mercredi, et n'était pas non plus muni d'une attestation de déplacement. Âgé de 18 ans, et sortant d'incarcération au début du mois, il a également été placé en garde à vue.
 
Durant leurs auditions, les deux individus semblent ne pas comprendre l'intérêt des mesures de confinement : "Ils s'en foutent complètement !", déplore une source policière à Bruay.

Ils convoqués par la justice le 15 septembre prochain.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société