VIDÉO. Bruay-la-Buissière : la Cité des électriciens, l'un des plus ancien corons, enfin ressuscitée

© Sébastien Gurak / France 3
© Sébastien Gurak / France 3

L'ouverture est prévue le 18 mai prochain.

Par Q.V avec Anaïs Hanquet

Dans Bienvenue chez les Ch'tis, elle ne payait pas de mine. La Cité des électriciens, plus vieux coron du Pas-de-Calais, y apparaissait comme un endroit sale, vétuste. C'est désormais de l'histoire ancienne : la cité minière de Bruay-la-Buissière a été entièrement rénovée, plus d'un siècle et demi après sa construction (1856).
 

 

Reconstruire "brique à brique"

Il a fallu cinq ans de travaux et 15 millions d'euros d'investissement pour sauver ce haut-lieu du patrimoine minier... qui représentait un véritable défi architectural. "Le mur de briques, qu'on voit ici, était carrément affaissé" indique par exemple Isabelle Mauchin, directrice du site.
 
Bruay-la-Buissière : la Cité des électriciens fait peau neuve
Isabelle Mauchin, Directrice de la Cité des Électriciens ; Alain Wacheux, Président de l'agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage d'Anaïs Hanquet et Sébastien Gurak. Montage d'Antonio Da Fonseca

"On l'a démonté brique à brique et il a été remonté brique à brique avec les briques anciennes moulées à la main" précise-t-elle. "On n'a pas, par exemple, utilisé de briques contemporaines pour ce bâtiment-là." 
 
© Sébastien Gurak / France 3
© Sébastien Gurak / France 3

Il y a également les anciennes maisons que l'on peut visiter. Tout y a été laissé en l'état, y compris les différentes couches de tapisseries, des "mille-feuilles de l'habitat minier à travers le papier peint" pour Isabelle Mauchin.
 
Les plus vieux corons de France

 

À cheval sur plusieurs époques

Pour autant, le lieu n'a pas vocation à devenir une vitrine morte de ce passé révolu. Expositions, maisons d'artiste, gîtes originaux ou jardins partagés.. pour les instigateurs du projet, la Cité des électriciens va vivre avec son temps. 

"On a quelque chose qui relève du XIXe siècle et pourtant c'est un lieu dans lequel on veut vraiment qu'il y ait de l'activité du XXIe siècle : de la visite, de l'appropriation, de l'animation, de la découverte..." souligne Alain Wacheux, président de l'aglomération.

La cité minière ne sera ouverte au public qu'à partir du week-end des 18 et 19 mai.
 

Sur le même sujet

Les + Lus