Pas-de-Calais : à un mois de sa première participation à l’Enduropale du Touquet, il se fait voler ses deux motos

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton
L'une des motos de Benjamin Rogez qui a été volée lors du cambriolage, dimanche 12 décembre dernier.
L'une des motos de Benjamin Rogez qui a été volée lors du cambriolage, dimanche 12 décembre dernier. © Benjamin Rogez / Facebook

Benjamin Rogez s’apprêtait à participer pour la toute première fois à l’Enduropale du Touquet, fin janvier 2022. Mais cet habitant de Balinghem (Pas-de-Calais) s’est fait cambrioler il y a quelques jours. Les voleurs sont partis avec ses deux motos.

Le 30 janvier prochain devait être un grand jour pour Benjamin Rogez. Parce qu’il allait fêter ses 26 ans certes, mais surtout parce qu’il allait participer pour la toute première fois à l’Enduropale du Touquet, un rêve de gosse. 

Plutôt habitué à la moto sur terre, ce technicien de maintenance à Eurotunnel avait pris goût au sable et se préparait activement depuis septembre. "J’avais acheté une moto neuve cet été pour terminer ma saison terre et je venais d’acheter une seconde moto plus puissante pour aller dans le sable", raconte-t-il.

Cambriolé une semaine après avoir acheté sa moto 

Dimanche 12 décembre dernier, alors qu’il venait de quitter son domicile situé rue du Marais à Balinghem (Pas-de-Calais), sa maison a été cambriolée. Par, semble-t-il, des personnes qui avaient repéré les équipements du jeune homme. "Ils ont pris mes deux motos et mes équipements comme mes casques etc.", déplore Benjamin Rogez. Valeur totale : environ 20 000 euros. 

Une sacrée perte financière qui a laissé pantois le jeune homme. "Je suis déçu, et j’ai aussi beaucoup de colère en moi". Le soir même, il poste un message sur les réseaux sociaux pour raconter sa mésaventure, accompagné de photos de ses moto cross, deux KTM. "J’ai reçu beaucoup de messages de soutien, mais aussi des personnes qui m’ont dit avoir vu les cambrioleurs rouler sur les motos dans les environs d’Ardres et de Bouquehault", raconte-t-il.

"J'espère être sur la ligne de départ"

Mais depuis, plus rien. Une plainte a été déposée à la gendarmerie d’Ardres.

Cependant, Benjamin Rogez ne se laisse pas abattre. "Des amis m’ont prêté une moto pour que je puisse continuer à m’entraîner". Avec en ligne de mire, l’Enduro. "J’espère sincèrement être sur la ligne de départ". 

Pour y parvenir, un de ses amis a même créé une cagnotte en ligne pour récolter des fonds et tenter de racheter du matériel avant l’édition 2022 de la mythique course sur sable. Un geste qui a ému le jeune homme. "Je n’étais pas au courant et je voudrais remercier toutes les personnes qui ont déjà participé". Car même s’il essaie de garder espoir, selon lui peu de chance de retrouver ses bécanes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.