Synthexim : la Préfecture du Pas-de-Calais veut sécuriser le site

Après les deux fuites d'acide ces dernières semaines sur le site de Synthexim, la Préfecture du Pas-de-Calais a décidé de prendre des mesures pour tenter de sécuriser l'usine chimique calaisienne. Une visite a été organisée il y a deux jours.

Par la voie d'un communiqué, le Préfet du Pas-de-Calais a annoncé des mesures pour assurer la sécurisation de l'ancien site de l'entreprise Synthexim, qui fabriquait des molécules de principes actifs pour l’industrie pharmaceutique. 

Placée en liquidation judiciaire le 3 mai dernier, l'usine a définitivement cessé son activité quelques semaines plus tard mais "sa mise en sécurité n’a pas été réalisée par l’entreprise, en méconnaissance du Code de l’environnement", précise la Préfecture. Le 23 juin, la société est mise en demeure par arrêté préfectoral : elle dispose d'un mois pour sécuriser les lieux. 

Pas assez de trésorerie pour sécuriser le site

Mais l'usine n'a plus les fonds nécessaires pour intervenir. Début août, une fuite d’acide provoque d'importants dégagements de fumée. Quelques jours plus tard, le Préfet prend un arrêté pour "imposer à l’exploitant la définition d’une procédure d’alerte et d’accueil des primo intervenants sur site et la mise en œuvre de mesures d’urgence en cas de sinistre". Si intervention il y a, notamment du SDIS, les eaux du site devront donc être confinées, les pompes incendies mises en service etc.

Les services de l’Etat sont entièrement mobilisés sur ce sujet.

Préfecture du Pas-de-Calais

Le 11 août, un autre arrêté est pris afin d'enlever et de traiter les déchets restants alors que, quelques jours plus tard, une autre fuite d'acide survient. Pour mieux intervenir et empêcher ces incidents, les sapeurs-pompiers, la municipalité de Calais, la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) se sont rendus sur le site le 24 août dernier.

La Préfecture du Pas-de-Calais indique enfin qu'une réunion publique d’information, destinée aux résidents du périmètre du Plan Particulier d’Intervention (PPI) de l'usine calaisienne classée Seveso haut, va être programmée dans les jours à venir.