Traversées de la Manche par les réfugiés : Decathlon retire ses kayaks de la vente à Calais et Grande-Synthe

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler
L'enseigne Decathlon - Photo d'illustration
L'enseigne Decathlon - Photo d'illustration © Frédérik Giltay / France Télévisions

Decathlon retire de la vente ses kayaks dans les magasins de Calais et Grande-Synthe, après leur utilisation répétée par des exilés tentant de rejoindre les côtes anglaises.

C'est une information de nos confrères de la Voix du Nord, confirmée auprès de France 3 par la communication de Decathlon : depuis le 12 novembre, les magasins de Calais et Grande-Synthe ont retiré leurs kayaks des rayons. 

Cela fait suite aux observations de plusieurs journalistes et pompiers concernant le matériel avec lequel les exilés tentent de traverser la Manche pour se rendre en Angleterre. Depuis jeudi 11 novembre, trois réfugiés sont portés disparus après une tentative de traversée sur un kayak. Ces embarcations légères, chez Decathlon, sont voisines du matériel de navigation comme les rames et les gilets de sauvetage. Un équipement de fortune, qui mène régulièrement au naufrage dans les eaux peu clémentes du Nord. Un drame humanitaire, et une bien mauvaise publicité pour Decathlon. 

Le matériel de sécurité en mer toujours en vente

Pour parer à toute catastrophe humaine, l'enseigne a donc décidé de ce retrait des rayons. Cependant, précise la communication de Decathlon "les produits qui concernent la sécurité en mer comme les rames, les gilets de sauvetage et les protections thermiques sont toujours en vente", sans doute pour éviter que les exilés ne se lancent à la mer dans conditions encore plus précaires. 

La firme n'a pas précisé si ce retrait à la vente était définitif, ni s'il serait étendu à d'autres magasins que Calais et Grande-Synthe.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.