Traversées de la Manche : 11 migrants secourus au large de Calais

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM avec AFP

11 migrants, parmi lesquelles se trouvaient trois femmes, ont été secourus à l'aube ce 7 février alors qu'ils se trouvaient en difficulté à bord de leur embarcation au large de Calais. 32 autres personnes ont été secourues dans les eaux anglaises.

Ce sont les naufragés eux-même qui ont appelé les secours, peu après 4 heures dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 février, alors qu'ils se trouvaient en difficulté à bord d'une petite embarcation entre la Côte d'Opale et les côtes anglaises. 

Un patrouilleur et une vedette de la gendarmerie maritime ont été engagés par le CROSS Gris-Nez pour localiser les migrants et leur porter secours. C'est finalement un hélicoptère de la Marine, en surveillance dans la zone, qui a repéré le pneumatique vers 6h30 au nord-ouest de Calais.


Une hypothermie sévère


Les naufragés, 8 hommes et 3 femmes, ont pu être récupérés vers 7 heures, alors que leur embarcation prenait l'eau. Deux d'entre eux, dont l'un souffrant d'hypothermie sévère, ont été pris en charge par les pompiers à leur retour à Calais vers 8h20. Les autres ont été remis à la police aux frontières (PAF) . 

Parmi eux se trouvaient cinq personnes d'origine iranienne, deux personnes d'origine Afghane, et quatre d'origine érythréenne, selon une source proche des secours.


32 migrants sauvés dans les eaux anglaises


Par ailleurs, 32 autres migrants partis des côtes françaises ont eux été secourus au cours de la nuit par les autorités britanniques, alors qu'ils se trouvaient dans les eaux anglaises, a-t-on appris de sources concordantes.

Depuis fin 2018, les tentatives de traversée se sont multipliées malgré le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la faible température de l'eau.

En 2019, 2.758 migrants tentant de traverser la Manche avaient été interceptés, soit quatre fois plus qu'en 2018, selon la préfecture maritime.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité