VIDÉO. Calais : entre aides à l'achat d'un vélo ou aide à la réparation, les ateliers restent débordés

À Calais, l'aide nationale de 50 euros à la réparation d'un vélo se conjugue à celle, mise en place par la ville, pour les achats. 
© FRANCE 3
"Notre agenda est plein jusqu'au 27 octorbre pour l'instant." Entre les quelque 300 vélos déjà sortis des ateliers d'Opale Velo Services, et la "quarantaine qui attendent pour des réparations", c'est peu de choses de dire que Frédéric Boulanger est occupé.

Comme d'autres responsables d'ateliers de réparation de vélo de Calais, Opale Vélo Services est en flux tendu. La cause : deux aides qui se conjuguent. D'abord, l'aide nationale de 50 euros à la réparation d'un vélo qui permet de réduire drastiquement la facture, et d'autre part l'aide mise en place par la ville à l'achat d'un vélo à Calais : 100 € pour un normal, 150 € pour un électrique et 50 € pour de l'équipement. "Dans mes ventes de vélo, j'ai a peu pres 50% de vente grâce à la prime de la ville", glisse Philippe Delarace, gérant de Fun Cycle. De quoi craindre la rupture de stock ? "Il m'en reste, mais ils arrivent au compte goutte. En moyenne j'ai un arrivage de trois à cinq vélos par semaine... mais ils partent assez rapidement."
Le boom du vélo à Calais depuis les primes ©France 3 Nord Pas-de-Calais
En parallèle, la ville de Calais prévoit des dizaines de kilomètres supplémentaires de pistes cyclables. Seul obstacle au boom du vélo dans la ville des Six Bourgeois : la pénurie de vélos et de pièces..
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports