Clémence, jeune éleveuse d'Etaples, pose dans le calendrier “Belles des Prés” pour soutenir les femmes agricultrices

Clémence Fourdinier (à droite), 22 ans, a pris la pose dans sa ferme familiale à Etaples. / © Belles des Prés / Johann Baxt
Clémence Fourdinier (à droite), 22 ans, a pris la pose dans sa ferme familiale à Etaples. / © Belles des Prés / Johann Baxt

Eleveuse à Etaples (Pas-de-Calais), Clémence Fourdinier, 22 ans, fait partie des douze jeunes agricultrices qui ont posé pour l'édition 2020 du calendrier "Belles des Prés" dont une partie des bénéfices permettra de financer des projets de femmes dans le domaine agricole.

Par YF

La photo a été prise au mois d'avril dernier, dans la ferme familiale du hameau de Fromessent, à Etaples. Mais Clémence Fourdinier, 22 ans, incarnera l'automne et le mois de novembre sur le calendrier 2020 des "Belles des Prés" conçu par le photographe Johann Baxt.

Les jeunes agricultrices qui y figurent sont originaires de toute la France. Clémence est entrée en contact avec Johann Baxt après sa participation, l'an dernier, au concours de Miss France Agricole. "Au début, c’est un peu intimidant, mais c’est nous qui choisissons nos tenues", explique la jeune femme qui a pris la pose aux côtés de Luciole, un veau de la ferme. "On a passé deux heures dans le froid pour ce shooting". Sa motivation : "Montrer que les femmes peuvent travailler dans une exploitation laitière, qu’on a la force pour çaOn n’est pas assez vues, pas assez mises en valeur par rapport aux hommes".
 
Présentation du calendrier Belles des Prés 2020
 

Financer les projets de femmes agricultrices


Clémence Fourdinier, titulaire d'un bac, d'un BTS et d'une licence agricoles, n'est pas du genre à rechigner à la tâche. En plus de le ferme familiale, où elle travaille aux côtés de son père et de son frère, elle exerce aussi dans une autre exploitation à Tingry, toujours dans le Pas-de-Calais. "Je m'occupe un peu de tout : la traite, l'alimentation, le vêlage, les soins...", énumère-t-elle.
 

Le calendrier "Belles des Prés" - dont c'est la troisième édition - est vendu 18,90 euros sur internet ou par les agricultrices elles-mêmes. 1500 exemplaires ont été édités au total. "J'en ai déjà vendu 15", se félicite Clémence.

Une grande partie des bénéfices doit revenir à l'association Petit Coup d'Pouce à la Ferme qui propose d'aider financièrement des femmes dans leurs projets dans le domaine agricole.
 

Sur le même sujet

Les + Lus