Des anciens salariés d'Arc International contraints de se déplacer en bus pour travailler

Publié le
Écrit par Emeline Cocq .

Faute de mission chez le géant verrier, une cinquantaine d’intérimaires prennent le bus chaque jour pour travailler dans la métropole lilloise. Une solution provisoire, assurée par l’agence Crit à Arques.

Ils sont 59 tous les matins à prendre le bus direction la métropole lilloise. Des intérimaires qui, il y a un an seulement, travaillaient encore pour Arc International. Face à la crise de l’énergie et une baisse de la production, la verrerie compte désormais uniquement sur son personnel pour tourner.   

"On s’est retrouvé avec des centaines de personnes sans emploi", constate Angélique Sauty, directrice de Crit Arques, une agence dédiée à l’entreprise. "On ressent les conséquences de cette baisse d'activité depuis novembre. En un an, on est passé de 400 intérimaires chez Arc à 50. Humainement parlant, surtout avant Noël, c’était compliqué".

Après avoir sollicité les autres agences du Crit pour trouver de nouvelles missions à ces hommes et ces femmes, l’agence arquoise a été contactée par une entreprise de préparation de commandes, du côté de Lille. "Ils avaient des besoins pendant le Black Friday et Noël mais n’arrivaient pas à recruter sur place", précise Angélique Sauty.

"En un an, on est passé de 400 intérimaires chez Arc à 50. Humainement parlant, surtout avant Noël, c’était compliqué"

Angélique Sauty, directrice de l'agence Crit Arques

Il a fallu par la suite trouver une compagnie qui accepte de transporter le personnel chaque jour. Indispensable pour les salariés qui n’ont pas le permis, et se déplaçaient jusqu’au travail en vélo ou en bus.

Depuis quinze jours, c’est un bus de la compagnie Inglard qui arrive tous les matins devant l’agence. Départ à 4h30 et retour l’après-midi à 14h45. "Pour l’instant, le bilan est positif, les contrats sont renouvelés à la semaine", explique la directrice de l’agence arquoise de Crit. Une solution provisoire toutefois. Dès janvier, l’agence va devoir partir à la recherche de nouveaux clients.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité