Flamme Olympique. "Si je pouvais, je resterais encore" : Clara, marin stagiaire, raconte ses 12 jours extraordinaires à bord du Belem

Plus sur le thème :

Le trois-mâts Belem arrive ce 8 mai 2024 à Marseille avec la flamme olympique à bord, marquant le début de 79 jours de relais de la flamme olympique à travers le pays. Clara Labruyère, 22 ans, habitante de Carvin (pas-de-Calais) a eu la chance de voyager 12 jours entre Athènes et Marseille à bord du Belem pour ramener la flamme olympique. Récit d'une expérience extraordinaire.

Le voyage aura duré douze jours : douze jours de mer, de rencontres, d'émotions, des moments de partage et de solidarité, comme une parenthèse enchantée dans la vie de la jeune Nordiste. En pleine mer, aux côtés d'un équipage exceptionnel et de celle que la France entière attend avec impatience : la flamme olympique.

Alors qu'elle s'apprête à retrouver la terre ferme à Marseille, Clara Labruyère le confie déjà : ces "moments humains" et ces rencontres avec les marins stagiaires "vont beaucoup (lui) manquer".

L'appréhension de cette toute première expérience de navigation a été vite levée grâce à une équipe de marins "cools et pédagogues", qui lui a permis de se sentir plus à l'aise au fil des jours et de trouver sa place à bord. 

Voyage "de ouf"

Cette aventure a ouvert de nouveaux horizon à la jeune femme en service civique. Pourquoi ne pas recommencer? Prendre la mer et rester utile... une vocation est peut-être née. Elle, qui se disait d'un caractère plutôt "anxieux et stressé" et avait peur de mal s'intégrer dans cette aventure ; aspire, "c'est quasiment acté", à faire une formation de trois mois pour naviguer.

Écoutez-la en vidéo ci-dessous, susurrer sa nouvelle envie professionnelle et parler de ce voyage "de ouf", dont elle se souviendra toujours. 

À l'approche de la fin du voyage, Clara a voulu remercier l'ensemble de l'éuipage à bord pour ce voyage "extraordinaire". Voici un extrait de son discours, prononcé sur le pont hier soir. "Vivre sans constamment tout anticiper ou se demander de quoi sera fait le lendemain est un luxe, un luxe que je choisis. Je me sentirai probablement mal en repensant aux meilleurs moments que j'ai vécus ici sur le Belem avec vous mais je les chérirai aussi pour faire en sorte que tous ces souvenirs, tout ce que j'ai pu ressentir pendant cette traversée me tire vers le haut". 

durée de la vidéo : 00h02mn53s
Clara Labruyère ©France Télévisions. Matthieu Boisseau

Au-delà des souvenirs gravés à vie, Clara gardera également un souvenir à même la peau de ce voyage extraordinaire : une cicatrice sur le haut de son crâne. "Mais rien de grave", rassure la jeune matelote de 22 ans. "Je me suis simplement cognée la tête sur le pont supérieur hier soir en sautant en l'air".

Des images resteront aussi gravées dans la tête de Clara : le passage de la flamme dans un stade à Athènes, le passage du navire par le canal de Corinthe, une éruption volcanique du Stromboli (île italienne) vue depuis le pont du navire, la nuit. 

Désormais, toujours en mer, non loin de Marseille - une parade maritime a commencé pour se poursuivre jusque 17h00, avant l'arrivée du Belem dans le port de Marseille - Clara rêve à d'autres aventures.

Une fois débarquée du Bele, la flamme sera confiée au nageur Florent Manaudou, premier athlète à la porter sur le sol français. 79 jours de relais à travers le pays suivront ,dont plusieurs passages sont prévus dans les Hauts-de-France. 

Lire aussi >>> CARTE. JO de Paris 2024 : de nouvelles villes dévoilées, découvrez le parcours de la flamme olympique dans les Hauts-de-France

Une grande fête, jusqu'à la cérémonie d'ouverture des J.O. de Paris 2024 prévue le 26 juillet, 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité