Grippe aviaire : dans le Pas-de-Calais la zone réglementée élargie pour le week-end de l'Ascension s'étend encore

Publié le

La zone réglementée où il est interdit d'approcher et toucher les oiseaux sauvages (notamment sur les plages) n'en finit pas de s'élargir. De nouveaux oiseaux ont été retrouvés morts et porteurs du virus, au Portel.

" Le virus de l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) a été à nouveau identifié sur des oiseaux trouvés morts sur la commune du Portel ", précise la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué publié ce 1er juin 2022. Depuis le 18 mai, de nombreux goëlands ont été retrouvés morts sur les plages du littoral des Hauts-de-France, des oiseaux emportés par la grippe aviaire. 

Boulogne et Wimereux, entre autres

Désormais 41 communes sont concernées. Ainsi la Zone de Contrôle Temporaire, instaurée le 20 mai 2022 et renforcée le 23 mai 2022 est étendue aux communes de Boulogne-sur-Mer, Le Portel, Saint-Martin-Boulogne, Wimereux et Wimille.
La liste des communes concernées est donc la suivante : Airon-Notre-Dame, Airon-Saint-Vaast, Berck, Boulogne-sur-Mer, Camiers, Conchil-Le-Temple, Condette, Cucq, Dannes, Echinghen, Equihen-Plage, Etaples, Frencq, Groffliers, Halinghen, Hesdigneul-les-Boulogne, Hesdin-l’Abbé, Isques, Le Portel, Le-Touquet-Paris-Plage, Lefaux, Marck, Merlimont, Nesles, Neufchâtel-Hardelot, Outreau, Oye-Plage, Rang-du-Fliers, Saint-Aubin, Saint-Etienne-Au-Mont, Saint-Josse, Saint-Leonard, Saint-Martin-Boulogne, Tubersent, Verlincthun, Verton, Waben , Widehem, Wimereux et Wimille.

Il est spécifiquement demandé de ne pas s’approcher, ni nourrir ni manipuler les oiseaux sauvages sur cette zone et plus particulièrement sur toute la côte pour éviter tout risque de diffusion du virus.

Louis Lefranc, Préfet du Pas-de-Calais

Dans cette "zone" dit ZCT, il faut également faire attention aux volailles, y compris les volailles de basse-cour, ainsi que tout autre oiseau captif : ils doivent être maintenus en permanence à l’intérieur de bâtiments ou sous filet. 
Aucune volaille vivante et aucun oiseau captif ne doit sortir des exploitations, commerciales ou non commerciales. Des dérogations seront possibles, " après accord de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) du Pas-de- Calais, principalement dans le cadre d’un transfert direct vers un établissement d’abattage."